Interview

Gulshan Balgobin (directeur de Gbel Real Estate) : «L’immobilier s’est rapidement développé avec les Smart Cities»

Gulshan Balgobin

Il y a une réticence de la part des Mauriciens à passer par une agence immobilière, observe Gulshan Balgobin, directeur de Gbel Real Estate. Dans cet entretien, il fait le point sur le secteur de l’immobilier.

Comment se porte le secteur de l’immobilier cette année ?
Le secteur immobilier s’est rapidement développé avec les Smart Cities. Dorénavant, les acquisitions des biens par les expatriés et étrangers sont plus accessibles. Au niveau local, ce sont des jeunes Mauriciens qui veulent investir dans les ‘low cost property’.

Constatez-vous des difficultés dans le secteur ?
Ce secteur comprend bien des difficultés, surtout à risques, pour les promoteurs locaux, certains n`arrivent pas à survivre dans le secteur immobilier. Avec l’intervention du gouvernement, ce secteur lucratif pourrait être mieux géré en mettant en place un plan d’action pour les sociétés immobilières. Le gouvernement doit établir une organisation régulatrice pour superviser ces sociétés-là.

Pourquoi les Mauriciens préfèrent vendre leurs biens en postant des annonces sur des sites Internet ou des magazines à destination des particuliers au lieu de passer par une agence ?
Il existe une réticence du fait de passer par une agence immobilière et je comprends parfaitement la raison. La plupart d`entre eux ont eu de mauvaises surprises en passant par des agences. Ceux qui consultent des sites internet gratuits sont bien loin d’être récompensés, car beaucoup de sites soi-disant gratuits utilisent les données personnelles des clients pour d’autres usages de marketing. Je conseille aux utilisateurs d’être vigilants avant de consulter de tels sites qui se disent ‘No agency fees’.

Parlons de Gbel Real Estate. Comment la compagnie se différencie-t-elle de ses concurrents ?
Nous considérons nos concurrents comme des partenaires. Nous valorisons une collaboration entre plusieurs agences immobilières. Et, dans mon cas, il y a un système d’inter-agences pour communiquer sur les achats et les ventes. Ainsi, je consacre mon temps sur un système moderne et entièrement en ligne qui valorise la communication par un ‘digital business model’.

Quels sont vos futurs projets ?
GBEL s’engage déjà dans la diversification sur la vente des voitures de luxe avec modèle ‘online showroom’. On pense investir dans les projets touristiques, car ce secteur est lié largement à l’immobilier.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !