Xplik ou K

Guerre de voisinage : en rentrant chez eux, ils rencontrent des chiens enragés 

chien Les chiens du voisin se baladent librement dans la rue.

Deux familles voisines, dont celle de Géraldine, se déchirent à Grande-Rivière. Les relations sont si tendues qu’elles sont sur le point d’exploser. Divers incidents se sont déroulés, dont le dernier en date remonte à dimanche dernier.

Ce soir-là, à 23h00, les membres de la famille de Géraldine ont vécu une terrible expérience. Ils ont été attaqués une fois encore par les chiens du voisin. Cependant, cette attaque n’est pas le pire moment que cette famille ait connu à ce jour. Car le lendemain, Géraldine a subi les foudres de son voisin qui lui a reproché d’avoir abîmé une de ses voitures. 

Lasse de cette situation, Géraldine a fait appel à Radio Plus pour raconter ses ennuis et demander conseil. On lui donne la parole.

« Ce dimanche soir, après la messe, mon mari, ma belle-mère, mon fils et moi-même rentions à la maison à Grande-Rivière. C’est là que nous avons été attaqués par les chiens du voisin dans une ruelle. Mon fils a failli être mordu et pour le défendre, j’ai ramassé une pierre que j’ai lancée. Le lendemain, le voisin m’a menacée de me poursuivre en justice et d’aller faire une déposition contre moi à la police. Il me reprochait d’avoir abîmé une de ses voitures », raconte Géraldine.

Au fil de la conversation, on a compris que la pierre que Géraldine a lancée sur le chien a atterri sur une des voitures du voisin. Elle a aussi expliqué que dans sa ruelle, chaque famille dispose d’un garage. Dans le cas de son voisin qui élève les chiens de race et qui est aussi courtier de voitures, il a cinq véhicules qui sont garés en permanence devant sa porte. Pour justifier d’occuper autant d’espace, il donne l’explication suivante : « Se mwa ki balie ». 

Les droits et responsabilités

C’est l’inspecteur Shiva Coothen du Police Press Office qui a été invité à se prononcer sur les droits et responsabilités des deux protagonistes. Il dira que « tout propriétaire de chiens a la responsabilité de les garder dans sa cour et les empêcher d’errer sur la route. S’il veut les faire sortir, il doit les tenir en laisse. Tout contrevenant reconnu coupable par une cour de Justice est, sous l’Animal Welfare Act 2013, passible d’une peine d’emprisonnement. » 

En ce qui concerne le propriétaire des chiens, celui-ci peut effectivement aller porter plainte à la police s’il juge que sa voiture a été endommagée par sa voisine. De son côté,  Géraldine peut aller faire une déposition contre son voisin et indiquer lequel des chiens a menacé de mordre son fils. Il appartiendra à la police d’enquêter. 

Le porte-parole de la police a terminé en plaidant en faveur de l’apaisement et du bon sens. Il a demandé que chaque famille fasse des efforts pour régler leurs différends à travers le dialogue.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor