Live News

Guerre commerciale : les États-Unis veulent bloquer l’approvisionnement de Huawei en puces

Huawei Huawei est devenue la cible des États-Unis depuis mai 2019.

Les États-Unis tentent de bloquer l’approvisionnement de la firme chinoise Huawei en puces électroniques. Selon Huawei, la cybersécurité ne serait qu’un faux prétexte et la cible serait le marché de la 5G.

Un an après le début des hostilités, les États-Unis préparent une nouvelle offensive contre l’équipementier chinois Huawei. Selon l’agence de presse Reuters, qui cite deux sources proches du dossier, le gouvernement américain travaille sur de nouveaux règlements pour entraver Huawei. Concrètement, Washington veut obliger les producteurs de puces hors des États-Unis, qui utilisent des équipements américains, à demander une licence spéciale pour fournir Huawei.

Tout à commencé en mai 2019, lorsque les États-Unis ont placé Huawei sur une liste noire, accusant la firme chinoise d’espionnage pour le compte du gouvernement chinois. Des mesures restrictives ont été annoncées pour empêcher les entreprises américaines de fournir des puces ou des logiciels à Huawei. C’est ainsi que la firme chinoise a dû commencer à remplacer les puces et le système d’exploitation Android, qui sont produits aux États-Unis, pour ses smartphones, par exemple.

Mais selon Huawei, cette guerre commerciale n’a pas pour but d’assurer la vie privée des citoyens américains. Guo Ping, président de Huawei, accuse les États-Unis de vouloir entraver la firme chinoise, afin de gagner des parts de marché du secteur de la 5G (réseau de téléphonie mobile de cinquième génération). « Cette dernière manœuvre contre Huawei n’a rien à voir avec la cybersécurité ou la sécurité nationale (des États-Unis) comme ils l’affirment. Cela concerne le leadership de la 5G, la technologie qui représente l’avenir », a lancé Guo Ping dans un discours, le 18 mai 2020.

Pour appuyer ses propos, le président de Huawei cite un autre discours, celui de William Barr, Attorney General des États-Unis. En février 2020, ce dernier a déclaré : « La domination sur le marché de la 5G au niveau national s’établira dans les cinq prochaines années. La question est de savoir si, pendant cette période, les États-Unis et leurs alliés peuvent suffisamment concurrencer Huawei pour obtenir assez de parts de marché afin de soutenir une compétition robuste sur le long terme, cela pour d’empêcher la domination de la Chine. »

Cette décision des États-Unis pourrait handicaper le secteur des puces au États-Unis, selon Ajit Manocha, président de la SEMI, l’association regroupant les fabricants de ces équipements électroniques. « Cette décision fera diminuer les investissements et les innovations dans  le secteur aux États-Unis », indique-t-il dans un courrier envoyé à Donald Trump, Président des États-Unis. Il ajoute que la décision de Washington est une menace sur la lutte contre la pandémie de Covid-19, qui fait de nombreuses victimes dans le monde et particulièrement aux États-Unis.

Paradoxalement, avec cette mesure, les États-Unis pourraient favoriser Huawei sur le long terme en l’encourageant à développer ses propres puces. C’est ce que suggère Nelson Dong, senior partner au cabinet juridique international Dorsey & Whitney et membre du comité national sur les relations entre les États-Unis et la Chine. De plus, l’expert estime que d’autres fabricants concurrents des Américains pourraient ainsi apparaître sur le marché, notamment en Chine. C’est ce qui s’est passé sur le marché des systèmes d’exploitation, où Huawei a profité de l’interdiction des États-Unis à Google de lui fournir le programme Android pour accélérer le développement de son propre logiciel, HarmonyOS, et de sa propre plateforme de téléchargement d’applications, AppGallery.

Edison Xie, chargé de communication de Huawei pour l’Afrique subsaharienne, rappelle, dans une déclaration au média Connecting Africa, que les puces font parties intégrantes de produits finis. « Ce serait l’équivalent de dire à quelqu’un de ne pas fabriquer des masques en pleine pandémie de Covid-19 sous prétexte qu’il utilise des ciseaux américains pour couper son tissu. Cette situation va dégrader l’économie mondiale, qui est déjà affectée (par les conséquences de la Covid-19) », soutient-il.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !