Live News

Gros soupçons de maldonne contre la MSCL par l’Hôtel du gouvernement

L’expiration du contrat de Mastermind Shipping Company Ltd qui assurait l’affrètement du navire Black Rhino entre Maurice et Rodrigues, a donné suite à une série de controverses

Les règles d’appels d’offres n’auraient pas été observées par la direction de la Mauritius Shipping Company Ltd (MSCL), autour d’une Expression of Interest pour l’affrètement d’un navire pour desservir Rodrigues.

Plusieurs zones d’ombre ont été décelées par l’Hôtel du gouvernement autour d’une Expression of Interest pour l’affrètement d’un navire pour desservir Rodrigues. Le Défi Plus a, à la suite de la Private Notice Question (PNQ), axée mardi dernier sur le commerce entre Maurice et Rodrigues, obtenu des éléments d’informations autour de l’exercice lancé par la Mauritius Shipping Corporation Ltd (MSCL) le 1er juillet 2022. Cet exercice a été lancé, car le contrat de Mastermind Shipping Company Ltd, qui assurait l’affrètement du MV Black Rhino, expirait en septembre.

De sources bien informées au niveau du ministère de la Pêche et de l’Économie océanique et au niveau de l’Hôtel du gouvernement, on apprend que la MSCL avait décidé d’émettre une ‘Letter of Intent’ à la compagnie, Shiny Shipping and Trading Limited le 12 août dernier, sauf qu’il s’agirait, selon ces sources, d’une pratique contraire aux règles d’appel d’offres. « Une Letter of Intent ne peut être émise à la suite d’un exercice d’Expression of Interest. Cet exercice sert uniquement à inviter de potentiels soumissionnaires à manifester leurs intérêts. Un contrat peut uniquement être alloué à la suite d’un exercice d’appel d’offres. Il n’y a cependant pas eu un tel exercice », fait ressortir une source proche de ce dossier au ministère de la Pêche et de l’Économie océanique. Le ministère ainsi que le gouvernement ont alors décidé d’intervenir afin d’interdire l’allocation de ce contrat au profit de Shiny Shipping and Trading Ltd une fois qu’ils ont été mis au courant de toute l’affaire.

Ce dossier s’est révélé être encore plus troublant, lorsque les autorités ont pris connaissance des tarifs proposés par Shiny Shipping and Trading Limited. « Les tarifs pratiqués sous l’ancien contrat pour l’année 2020-2021, étaient de 5775 dollars par jour et sont passés à 8200 dollars par jour pour la période 2021-2022. Mais le tarif proposé par Shiny Shipping and Trading Limited était de 15 500 dollars par jours », fait ressortir notre source.

D’autres aspects perturbants ont aussi été observés autour du procédé utilisé par la MSCL afin de demander aux potentiels soumissionnaires de soumettre leurs tarifs. « L’on a découvert que la MSCL a demandé à ces soumissionnaires de faire part de leurs offres à travers un mail interne de la MSCL alors que ces offres doivent uniquement être communiquées via une Tender Box. C’est grave », soutient une source à l’Hôtel du gouvernement.

Le temps de service du bateau proposé par Shiny Shipping and Trading Limited s’est aussi révélé être un gros inconvénient par le ministère de la Pêche et de l’Économie océanique. « L’Expression of Interest avait indiqué que le temps de service du bateau ne devait pas dépasser 20 ans, alors que le bateau proposé par Shiny Shipping Limited était de 25 ans », fait ressortir le ministère.

Un exercice d’appel d’offres international a été lancé à la suite de l’intervention du ministère, sauf que l’exercice s’est révélé être un échec car il n’y a eu aucune offre. Face à l’urgence de la situation, le ministère a alors dû ouvrir des négociations avec Shiny Shipping and Trading Limited, sauf que rien de concluant n’a encore été dégagé en ce sens. Le ministère de la Pêche et de l’Économie océanique fait cependant ressortir que toutes les dispositions ont été prises afin que l’approvisionnement de marchandises vers Rodrigues ne soit pas affecté.

Le Défi Plus a contacté, vendredi, le Managing Director de la MSCL, Krishnajee Lalsing. Il nous a, dans un premier temps, informé qu’il allait nous rappeler car il était pris dans une réunion. Krishnajee Lalsing n’est cependant jamais revenu vers nous et est resté injoignable, malgré nos multiples sollicitations

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !