Défi Zen

Groovin’Vibes : une plateforme pour la promotion des artistes

Groovin’Vibes verra le jour au début de 2019 et se compose de jeunes artistes du sud.

Ils ont le groove dans leur peau et la musique dans le sang. Ils souhaitent promouvoir les talents locaux. Groovin’Vibes se composent de jeunes artistes du sud de l’île. Leurs vidéos de reprise pop, font le tour de la toile en ce moment. 

L’idée de Groovin’Vibes a pris forme dans la tête d’Evans Leveillé. « Je voulais mettre sur pied une plateforme musicale pour découvrir les talents émergents », confie le jeune homme. Il apprend à jouer au djembé très jeune avec la chorale de l’église, puis chez les scouts où il aura l’occasion de jouer, lors des activités. Toutefois, c’est au collège qu’Evans développera son amour pour la musique. 

« Nous étions un groupe d’amis amoureux de la musique. C’est durant cette période que j’ai appris à jouer à la guitare et au piano. » Cet habitant de Camp Diable souhaitait concrétiser son rêve, celui de créer une plateforme musicale pour les jeunes. « J’ai pris un an pour monter ce projet ». 

Groovin’Vibes verra le jour au début de 2019. Il se compose de jeunes artistes du sud, Axelle Figaro comme chanteuse, Evans Leveillé, percussionniste, Fabrice Faron, guitare basse, Jordan Walter guitare, Christophe Rebet, clavier et ingénieur du son en studio, Loïc Azie, clavier, Sébastien Adelia de José & Son pour la sonorisation, Thierry Volcy, photographe et vidéographe. Avec l’apport de chaque membre et les moyens du bord, Groovin’Vibes prend forme dans le salon de Christophe, qui se transforme en studio pour l’occasion, enregistré par Danger US Records. 

Pour sa part, Fabrice aménage une petite salle de répétition chez lui. « Nous avons aussi eu le soutien d’une petite et moyenne entreprise. La première vidéo est alors lancée, une reprise d’Alicia Keys tournée au Domaine St-Aubin. Nous avons eu 1 500 vues en quelques heures et la vidéo a été vue plus de 10 000 fois jusqu’ici », confie Evans. Après le succès de la première vidéo, verra la naissance d’une deuxième vidéo, une reprise française cette fois. À la fin de chaque vidéo, Groovin’Vibes présente toute la liste d’artistes ayant participé à la vidéo. « C’est une façon de faire connaître ces talents. »

Talents musicaux

« À travers nos vidéos, nous voulons aussi faire découvrir le paysage mauricien. C’est ainsi que nous avons tourné la deuxième vidéo dans une auberge à Pomponette ». 

Si au début, Groovin’Vibes se cantonnait seulement aux talents musicaux, la plateforme souhaite aujourd’hui s’ouvrir à d’autres formes d’arts tels que la danse, le théâtre, la peinture, entre autres. « Nous voulons tout simplement donner la chance aux jeunes, car nous avons tellement de talents autour de nous. » Leur objectif est de poster une vidéo par mois. 

« Pour le moment, nous avons fait des reprises, mais au fil des vidéos, nous allons aussi présenter nos propres compositions. »

La troisième vidéo est déjà en cours de préparation avec la collaboration d’un jeune artiste connu du sud. Elle sera publiée avant la fin de mai. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !