Faits Divers

Gro Derek demande l’arrêt de son nouveau procès

Gro Derek

Sept ans se sont écoulés depuis le délit reproché. Du coup, Rudolf Derek Jean Jacques, aussi connu comme Gro Derek, et son acolyte Bruno Wesley Casimir demandent l’arrêt de leur procès pour abus de procédure. Ils ont comparu en cour d’assises le lundi 4 novembre 2019. 

Le nouveau procès intenté à Rudolf Derek Jean Jacques, aussi connu comme Gro Derek, et Bruno Wesley Casimir a été appelé le lundi 4 novembre 2019 en cour d’assises. C’était devant la juge Shameen Hamuth-Laulloo. Le procès a été repris à zéro, après le décès de feu juge Prithviraj Fekna. Ce dernier, qui avait de son vivant, présidé le procès, avait mis son jugement en délibéré. Cela, depuis le 10 mars 2017, soit après les plaidoiries dans l’affaire. Toutefois, le juge Prithviraj Fekna n’a pu rendre de verdict dans l’affaire, car il est décédé le 6 août 2019.

Gro Derek est poursuivi sous trois accusations de trafic de drogue. Il lui est reproché d’avoir livré, à deux reprises, environ six kilos d’héroïne à Seewoosing Dayal, soit en janvier et juin 2012 à Baie-du-Tombeau. Il est aussi accusé d’avoir, en mai 2012, remis 45 000 euros à travers des intermédiaires locaux pour financer l’importation d’héroïne de l’Afrique. 

Quant à Bruno Wesley Casimir, il répond de deux accusations de trafic de drogue. Il est accusé d’avoir transporté les bouteilles de drogue au large d’Albion et de Baie-du-Tombeau en mars et avril 2012.

Procès inéquitable 

Le lundi 4 novembre 2019, à l’appel de l’affaire devant la juge Shameen Hamuth-Laulloo, Me Deepak Rutnah, qui assure la défense de Derek Jean Jacques, a présenté une motion pour l’arrêt du procès. L’homme de loi évoque l’abus de procédure. « Plus de sept ans se sont écoulés entre la date du délit et l’affaire présente. L’affaire ne peut se poursuivre car mon client ne va pas obtenir un procès équitable et dans un délai raisonnable. Cela, comme le requiert l’article 10 (1) de notre Constitution ». 

Me Deepak Rutnah parle ensuite de répression contre son client alors que deux témoins à charge - Seewoosing Dayal et Hayessen Maudarbaccus, ont obtenu l’immunité.   

De même, l’avocat de Bruno Wesley Casimir, Me Alwin Juwaheer, a lui aussi présenté une motion pour l’arrêt du procès. L’homme de loi a soutenu que la poursuite a déjà eu l’occasion de prendre connaissance des arguments de la défense et ce nouveau procès va permettre à la poursuite d’avoir une nouvelle opportunité de contrecarrer la version de la défense. 

La poursuite, représentée par Me Denis Mootoo, Assistant Director of Public Prosecution, a objecté à la motion de la défense. Les débats sur la motion ont été fixés pour le mardi 12 novembre 2019.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !