Live News

Grippe AH1N1 des travailleurs étrangers : la direction de l’usine sommée d’améliorer les conditions des dortoirs

Grippe AH1N1 La grippe AH1N1 est saisonnière, mais elle peut s’avérer dangereuse

Une douzaine de travailleurs bangladais sont sous étroite surveillance du ministère de la Santé après avoir été testés positifs à la grippe AH1N1. Des inspections sont faites au quotidien  dans leur dortoir à l’usine de la Tianli Spinning Mauritius Co. Ltd, à Phoenix, afin d’empêcher la propagation de la grippe.

Le ministère de la Santé indique que les procédures ont été enclenchées depuis le 14 janvier. « Dès qu’on a su que ces gens sont malades, une équipe a été dépêchée sur place. Ceux qui sont atteints ont été dirigés vers l’hôpital et une causerie a été organisée à leur intention. Les inspecteurs sanitaires ont visité le dortoir de l’usine mardi et la direction a été sommée d’apporter des améliorations », souligne un proche du dossier. Ce dernier affirme que, vendredi dernier, deux Bangladeshis avaient été admis à l’hôpital mais un s’était échappé et il a dû être ramené. « On a dû ouvrir le centre de santé régional de Castel. Parmi les 90 employés, une quarantaine s’étaient présentés à ce centre de santé», précise-t-il.

Notre interlocuteur ajoute que, chaque année, le vaccin contre la grippe AH1N1 est administré aux travailleurs étrangers et ce sont les préposés du ministère de la Santé qui visitent les usines dans le cadre de ce programme. « Les employés infectés n’ont pas fait leur vaccin. Maintenant, ils auront tous les traitements requis. On les a même fait subir des tests concernant la malaria, mais ces tests se sont révélés négatifs. On a informé la direction de l’usine concernée qu’elle peut nous informer aussitôt que quelqu’un ne se sente pas bien », précise-t-il. Il ajoute que la grippe AH1N1 est saisonnière mais qu’elle peut provoquer de graves complications et mérite une attention particulière.

Le syndicaliste Feizal Ally Beegun indique, de son côté, que la maladie n’a pas été importée, car les travailleurs sont au pays depuis les derniers cinq ans. « Depuis le début de l’année, ils ne sont pas bien et ils ont contracté cette grippe à M    aurice. Pendant la période des fêtes de fin d’année, les Bangladais sont partis dans les quatre coins de l’île pour rencontrer leurs amis et il se peut que la maladie s’est propagée », explique-t-il. Ce dernier affirme qu’il faut temporairement fermer le dortoir où habitent ceux qui ont été atteints, car environ 340 Bangladais y résident.