Live News

Grève des médecins des hôpitaux : un combat à coups d’avis légaux se prépare

médecins

La bataille change de format. Le vote des médecins généralistes pour une grève est mis en pause. Chaque camp consulte son conseil légal pour venir contrecarrer les plans de l’autre. Si les médecins demandent une réduction des heures de travail, le gouvernement ne veut pas se retrouver avec une telle crise à gérer.

La guerre entre les syndicats des médecins généralistes et le ministère du Travail change de terrain. Cette fois-ci, ce sont les conseillers légaux qui entrent en jeu. Une bataille à coups d’avis légaux se prépare et aura lieu la semaine prochaine. Celle-ci débute dès ce lundi, selon le Dr Vinesh Sewsurn, président du Mauritius Health Officers Association (MHOA). Ce jour-là, à la place du vote, le syndicat consultera son conseil légal pour savoir si un vote sur l’organisation d’une grève est légal ou pas à Maurice. C’est suite à la rencontre avec le ministre du Travail mercredi dernier que cette décision a été prise. « Le ministre du Travail nous a promis une correspondance jeudi dernier », nous a confié le Dr Vinesh Sewsurn. Or, le syndicat est toujours en attente d’une réponse du ministre, mais compte bien obtenir cette diminution des heures de travail.  

« Je leur avais promis une correspondance suite à l’avis émis par le State Law Office (SLO) ». C’est ce que nous a expliqué le ministre du Travail Soodesh Callichurn. Il ajoute que le SLO analysera les lois avant de se prononcer. Pour le moment, le ministre ne peut rien dire à ce sujet. L’avis légal est attendu vers le début de la semaine. Il estime que les choses doivent se calmer et s’appliquer selon les lois.

Ce sera un combat entre avis légaux, mais le syndicat des médecins n’abandonne pas la possibilité d’une grève. Si elle était votée, elle se tiendrait dans les centres de santé publics. Les 1 200 médecins fourniront les services essentiels et les urgences, mais pour ce qui est des autres services, il y aura un go slow, assure le Dr Vinesh Sewsurn. La réclamation des médecins concerne une réduction de leurs heures de travail de 40 heures par semaine à 33 heures. En effet, depuis l’introduction du nouveau shift system en 2016, ils travaillent sept heures de plus par semaine.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor