Live News

Grève de la faim de Nishal Joyram - Carburants : le dossier devant le Conseil des ministres

Les dirigeants de l’Entente de l’Espoir ont rendu visite au gréviste Nishal Joyram. Les dirigeants de l’Entente de l’Espoir ont rendu visite au gréviste Nishal Joyram.

Le dossier portant sur les prix des carburants se trouve devant le Conseil des ministres. Baissera, baissera pas ? L’épineuse question sera débattue en ce vendredi 25 novembre 2022.

Nishal Joyram, dont l’état de santé se détériore un peu plus chaque jour, pourra-t-il mettre un terme à la grève de la faim qu’il a entamée il y a dix jours ? Le gouvernement reverra-t-il enfin sa position sur les prix des carburants jugés élevés ? Pour être fixé, il faudra attendre que le Conseil des ministres, devant lequel se trouve le dossier, délibère ce vendredi 25 novembre 2022.

Au niveau de l’hôtel du gouvernement, on indique qu’officiellement, ce n’est qu’en janvier prochain que le Petroleum Pricing Committee est censé se réunir. On précise néanmoins que si le Premier ministre décide d’intervenir, le comité peut à tout moment se réunir. « Nous sommes conscients de l’état de santé de Nishal Joyram. Nous sommes un gouvernement humain. Mais cela dit, un gouvernement qui se veut sérieux ne peut pas se laisser dicter par des pressions citoyennes sur des questions d’enjeu national », fait ressortir une source.

En attendant, la grève de la faim de Nishal Joyram continue de susciter une vague de sympathie. De plus en plus de formations politiques veulent lui apporter leur soutien. Un consensus s’est dégagé au niveau de plusieurs partis de l’opposition pour soutenir les actions du gréviste, notamment ce samedi en vue de la marche de protestation qui sera organisée dans la capitale.

Après le Parti travailliste et Linion Pep Morisien, jeudi c’était au tour des représentants de l’Entente de l’Espoir de se rendre aux côtés de Nishal Joyram. Les dirigeants de la plateforme ont vertement critiqué le gouvernement sur le dossier des carburants.

Tout en saluant le courage du gréviste, Xavier-Luc Duval s’est insurgé contre les taxes imposées par le gouvernement sur le prix de l’essence et du diesel : « Tou kalite exkiz servi pou met tax lor tax lor tax. » Le leader de l’opposition a lancé un appel aux Mauriciens pour qu’ils participent massivement à la marche de samedi.

Paul Bérenger a, quant à lui, fustigé le fait que le gouvernement utilise, selon lui, les négociations autour de la compensation salariale pour ne pas accéder à la réclamation de Nishal Joyram. « Li enn veritab provokasion », a dit le leader du Mouvement militant mauricien.

Abondant dans le sens de ses partenaires, Nando Bodha, leader du Rassemblement Mauricien, a invité la population à se rallier à la cause de Nishal Joyram. « Kamarad-la li pe met so lavi an danze. Pa bizin melanz konpansasion salaryal so negosiasion e pa bizin melanz kan renyon komite pou zwenn an zanvye », a-t-il déclaré.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !