Explik Ou Ka

Grande-Rivière-Sud-Est : ‘Canvassers’ et employés d’un boat house se disputent les clients

Les ‘canvassers’ de Grande-Rivière-Sud-Est montent au créneau.

Ils dénoncent les agissements des employés d’un ‘boat house’. «Nous sommes détenteurs d’une attestation de la Tourism Authority (TA) nous autorisant à démarcher (‘canvasser’) des clients sur la plage. Par contre, les employés de boat house ne détiennent aucune autorisation de ce genre. Pourtant, ils s’adonnent également à cette activité. Ce faisant, ils nous empêchent de gagner notre vie», dénonce G. Rabaye.

 Un responsable de la Tourism Authority fait ressortir que seuls les ‘canvassers’ qui détiennent cette autorisation de travail peuvent s’adonner au ‘canvassing’. « Le boat house détient son permis de celui de l’établissement hôtelier dont il fait partie. Ainsi, les employés ont aussi le droit d’exercer toutes les activités décrites dans leur cahier des charges : ‘unmotorized’ activities : Glass bottom, kayak, pédalo.»

«Lors d’une réunion avec le management de l’hôtel, nous avons appris que M. Rabaye avait tendance à piétiner l’espace réservé aux employés de l’hôtel pour démarcher des clients », confie cet officier de la TA. « Normalement, le canvasser a le droit d’exercer son activité sur la plage publique. La Tourism Authority affirme avoir discuté avec la direction de l’hôtel afin que les ‘canvassers’ ne soient pas pénalisés, étant donné que ce métier de démarchage constitue leur gagne-pain.

Si la personne en question n’est pas satisfaite, elle peut réclamer un autre lieu pour ses activités. Elle devra alors soumettre une demande de transfert. Son permis de travail actuel est valide jusqu’au mois de juin 2017», précise l’officier de la TA.

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !