Economie

Grande distribution : P&P International au cœur de la consommation locale

Le fondateur est épaulé par son épouse, son fils et sa belle-fille.

Dans le monde féroce de l’importation et de la distribution, P&P International Co. Limited a su se frayer un chemin tout en misant sur la qualité et le prix abordable pour le client. Son fondateur nous fait découvrir son cheminement. Les années 80. Port-Louis est le cœur de l’approvisionnement en denrées de base. La capitale, « en ville » comme l’appelaient de nombreux Mauriciens, dispose, à cette époque, d’un réseau de magasins qui alimentent les boutiquiers et particuliers aux quatre coins du pays. Sur le trottoir, à proximité de lourdes portes en bois, sont entreposés de sacs de riz, épices, du poisson salé et des grains secs. On choisit. On entre à l’intérieur. On passe sa commande. On discute du poids et du prix. Mais on finit par quitter l’établissement, satisfait du deal. 

C’est dans cet environnement riche en couleurs et bruyant que P&P International prend racine à rue La Corderie. En 1980, deux frères, Pritam et Soorooj Dabydoyal, démarrent un commerce. «  La clientèle était variée. Nous vendions à tout le monde, selon leurs moyens, sans restriction aucune. Nous nous approvisionnions auprès des importateurs, » se rappelle Pritam Dabydoyal, aujourd’hui âgé de 63 ans. «  Nous étions ouverts tous les jours. Du lundi au samedi, on fermait boutique à 17 h 30. Les dimanches, à 14 heures. »

Une panoplie de produits

À l’époque, le prix évolue selon l’humeur des importateurs. Le tarif de l’après-midi diffère de celui pratiqué le matin. Aucune explication pour justifier ces fluctuations. Cette facette du commerce local devient de plus en plus intrigante pour le jeune Pritam Dabydoyal. Il se plonge dans ce monde, apprend les rouages de l’industrie. En 1991, P&P International prend naissance. Il devient Managing Director de la compagnie. L’entreprise commence à importer de Singapour. L’éventail de produits s’élargit, passant des crevettes séchées, au riz, à l’huile, au safran, à l’anis et aux piments. 

La deuxième phase de l’expansion intervient lorsqu’une association se fait avec la firme Wilmar International, un des plus grands conglomérats en matière de produits alimentaires, basé à Singapour. «  La direction de Wilmar nous fait confiance. Nous importons de l’huile. Nous sommes en 1998. Continent, sis à Phoenix, nous donne un coup de pouce envers et contre les lobbies sur le marché local, » affirme notre interlocuteur. « Continent a révolutionné la façon de faire du commerce. Nous avons beaucoup appris de sa direction. Par la suite, à sa demande, nous avons démarré avec l’importation de lait en poudre d’Australie. En parallèle, nous continuons avec l’importation et la distribution d’autres denrées et épices. »

Avec le business qui grandit, P&P International émigre à Phoenix, dans un bâtiment en location de la Development Bank of Mauritius. Le commerce de la rue La Corderie continue d’exister. En 27 ans d’existence, P&P International s’est transformée est en un acteur-clé du secteur de l’alimentation. C’est un segment de la consommation nationale qui est en croissance continue. La preuve : en 2017, la facture d’importation de produits alimentaires et du bétail a été de Rs 37,74 milliards, soit en hausse de 9,4% par rapport à 2016. Sa montée en puissance dans la grande distribution s’est faite en parallèle avec la multiplication d’enseignes commerciales à travers le pays. Winner’s, la première enseigne mauricienne, est son client. Dans cette évolution, la compagnie y a apporté sa contribution.

« En 2002, j’ai créé une nouvelle compagnie. Son activité principale a été la gestion d’un supermarché à Vacoas. Deux ans plus tard, nous avons transféré le business à la famille Fauzee. Dream Price prend forme. Nous avons grandi ensemble, » affirme Pritam Dabydoyal. Il évoque aussi une dure période, celle où le lait se fait rare sur le marché. La State Trading Corporation fait appel à sa compagnie pour désamorcer la crise. Une des retombées de cette crise, est l’imposition de marges sur le prix du lait en poudre pour éviter les abus.

Après 40 décennies au service du consommateur, le Managing Director de P&P International a enrôlé ses enfants dans le business. Son fils, Manish, l’épaule au sein d’une compagnie qui vend du riz Muskaan, de l’huile H’la d’Égypte parmi tant d’autres produits. « Il y a une féroce compétition sur le marché et beaucoup d’importateurs. Les supermarchés jouent sur les prix. C’est le consommateur qui en sort gagnant, » résume-t-il.