Faits Divers

À Grand-Rivière-Nord-Ouest : sous l’emprise de la drogue, il taillade sa sœur au cou

« Kan li pran sintetik li vinn kouma enn fou. » Propos infâmes d’une mère à l’égard de son fils. John Borges Jacques, 28 ans, a été arrêté le mardi 12 novembre. Il fait l’objet d’une charge provisoire de « Assault with premeditation » pour avoir tailladé sa sœur de 23 ans au cou.

C’est vers 13 heures le mardi 12 novembre que les faits se sont produits au domicile de Martine (*prénom modifié), à Grand-Rivière-Nord-Ouest (GRNO). Cette mère de cinq enfants, veuve depuis quatre mois, était tranquillement assise dans le salon devant la télévision en compagnie de sa fille Brinda (*prénom modifié), 23 ans, quand soudain son fils John Borges Jacques, 28 ans, a surgit. Chômeur, ce dernier n’était pas dans son état normal. « Il était sous l’influence de la drogue », précise Martine, la mère. 

Une dispute a éclaté entre les trois membres de la famille. « Tout à coup, le fils a pris une arme tranchante et s’est jeté sur sa sœur avant de l’agresser au cou, à l’oreille et à l’arrière de la tête avant de la pousser au sol et de continuer à l’assaillir », explique la mère. Malgré toute tentative, Martine n’a pas pu ôter sa fille des griffes de son fils. Ce dernier était vraiment hors de lui. Il a fallu l’intervention de sa belle-sœur pour secourir Brinda. Entretemps, John Borges Jacques, a pris la fuite. 

Sans perdre une minute, la mère a eu recours aux services des ambulanciers. Brinda a été transportée d'urgence à l’hôpital Dr. A. G. Jeetoo, à Port-Louis. Ensuite, Martine a consigné une plainte au poste de police de Line Barracks contre son fils. Au cours de la même soirée, John Borges Jacques a été arrêté, soit quelques heures après la déposition.

Retenu en détention policière, le jeune homme fait face à une accusation provisoire de Assault with premeditation pour avoir tailladé sa sœur de 23 ans au cou.

Martine, sa mère, reconnait que son fils est accro à la drogue synthétique. « Ce n’est pas la première fois qu’on le surprend sous l’effet de la drogue. Kan li pran sintetik li vinn kouma enn fou, mais  il continue à  en prendre », précise sa mère. « Li pa konpran nanien, li pa rod konpran ni ekoute kan mo koz ek li. Akoz sa la drog la, li koz brit ek li vinn violan », raconte la mère, désespérément. Elle précise toutefois que c’est la première fois que son fils a osé agresser une des membres de sa famille.

Brinda a séjourné à l’hôpital pendant trois jours.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019