Actualités

Gran lekol filozofi : vers une réflexion sur notre part d’Africanité

Leslan

2019 s’annonce comme une année historique pour mettre en place un modèle de société moderne à Maurice : celle des normes universelles pour une société élargie. C’est la mission que mène GRAN LEKOL FILOZOFI (GLF) au service de la nation.

Dominique PIERRE, graduée, activiste et fervente défenseur des droits humains, ambassadrice du GRAN LEKOL FILOZOFI poursuit sa mission pour éliminer la discrimination raciale sous toutes ses formes dans la République de Maurice et mettre en place cette société élargie.

Tout est parti d’une lettre anonyme, d’employés d’hôtel pris au piège de pratiques discriminatoires et d’abus de pouvoir. Comment répondre à cet appel à l’aide et comment protéger les personnes victimes ? Au quotidien, être victime de discrimination raciale, peu importe ses formes, constitue une violation grave et insupportable des droits humains. Nombreuses de victimes préfèrent subir en silence, plutôt que de dénoncer ces violations et entrer en conflit avec leur employeur.

Tout citoyen doit être sur la défensive. Ces discriminations ne peuvent se résoudre de manière isolée dans notre pays. Il nous faut le renfort d’intellectuels, de scientifiques éclairés et aguerris sur les droits humains, un éveil collectif des consciences, une collaboration avec d’autres pays pour copier leurs bonnes pratiques et les expérimenter à Maurice. Pourquoi ? Parce qu’aucun pays ne peut se développer en excluant une fange de sa population du fait de pratiques discriminatoires. Le cas de Maurice diffère des autres pays africains du fait que depuis la colonisation, le pays a créé une société inégalitaire.

Colloque Leslan

En avril 2018, Dominique Pierre a assisté à une conférence internationale sur le thème « Entre esclavage et citoyenneté postesclavage, dépendance, et abolitionnisme dans les sociétés de l’océan Indien». Elle fut remarquée par TIMIDRIA, une organisation non gouvernementale de droit nigérien antiesclavagiste international, pour son approche directe du réel problème social à Maurice au sujet de la période post esclavage.

Une seconde conférence internationale a été organisée à Niamey, au Niger par l’Association Timidria et à laquelle  Dominique a pris part en tant qu’activiste et défenseur des droits humains. Cette conférence a vu la participation de chercheurs, activistes, spécialistes, professeurs des universités de Niamey, Tahoua et Tillabery au Niger, Cheikh Anta Diop de Dakar au Sénégal, Burkina Faso, Mali, Tchad, Ile Maurice et la Mauritanie du 18 au 20 décembre 2018 avec l’appui technique et financier du projet LESLAN.

Chagossienne de troisième génération, Dominique, a saisi cette opportunité pour présenter ses recherches et les solutions qui ont pour fondement l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. Son exposé a porté sur le thème « Ile Maurice : Abolition ou pas? ». Elle a passé au peigne fin la situation de Maurice, quelque peu différente de celle des autres pays présents au colloque. Elle a énuméré les solutions qui permettraient à l’Ile Maurice d’en finir avec la discrimination raciale, voire aboutir à une société élargie. Les participants ont félicité la présentatrice avant de souligner la pertinence de son approche et de son combat pour la défense des droits humains.

Pour Dominique, une des options pour résoudre les violations des droits humains est de tout recommencer sur des valeurs solides, consensuelles, lesquelles prendront en compte les aspirations profondes de tous les citoyens sans considération de race ou de religion.

GRAN LEKOL FILOZOFI veut traduire dans la pratique quotidienne ces grandes pensées pour une société universelle ou le bonheur régnera pour tous. Une société est construite d’êtres humains. Il est de leur devoir de susciter le changement. Pour ce faire, il faut se comprendre, écouter, dialoguer, analyser, faire des recherches et exposer des solutions pour implémenter des solutions et renforcer les capacités des communautés.  
Rappelons que, chaque citoyen de Maurice a reçu un héritage de ses ancêtres, bon ou mauvais, à travers la colonisation, la traite négrière et l’esclavage. Plus vite nous accepterons ce fait, mieux nous serons préparés à apporter de changement positif pour corriger les inégalités sociales qui subsistent !

La question de discrimination doit être traitée par des professionnels compétents, car une société malade ralentit le progrès et la prospérité d’un pays.

C’est la mission que GRAN LEKOL FILOZOFI (GLF) s’est donnée : éclairer les vulnérables, les oubliés, les rejetés car nous croyons en une société juste égalitaire et nous nous engageons à partager la connaissance afin que les citoyens soient conscients de leur richesse. Nous sommes tous nés égaux en droits puis en devoir en tant que citoyens.

Aujourd’hui, GLF invite la population de Maurice à participer à ses activités pour que la connaissance soit une protection pour les prochaines générations. GLF souhaite la collaboration de tous pour apporter le changement social escompté. vous pouvez nous contacter sur Email : kreolefan@gmail.com


L’ambassadeur de France rencontre DisMoi

De g à dr : Mme Dominique Vaysse, Attachée de coopération éducative, Service de coopération et d’action culturelle, Ambassade de France ; Lindley Couronne, directeur DISMOI, Vijay Naraidoo, président de la Commission pour les droits des personnes âgées ; Ny Onja Hon Fat, Responsable du dossier Madagascar ; Qayinaat Annowar, Coordinatrice de projet et Responsable du dossier Comores ; Son Excellence, Emmanuel Cohet, Amabassadeur de France ; Me Roshan Rajroop, Président
De g à dr : Mme Dominique Vaysse, Attachée de coopération éducative, Service de coopération et d’action culturelle, Ambassade de France ; Lindley Couronne, directeur DISMOI, Vijay Naraidoo, président de la Commission pour les droits des personnes âgées ; Ny Onja Hon Fat, Responsable du dossier Madagascar ; Qayinaat Annowar, Coordinatrice de projet et Responsable du dossier Comores ; Son Excellence, Emmanuel Cohet, Amabassadeur de France ; Me Roshan Rajroop, Président

Une délégation de DIS-MOI a rencontré l’ambassadeur de France, son excellence Emmanuel Cohet, lundi 14 janvier. L’objectif de la rencontre était d’explorer les possibilités de partenariat entre l’organisation internationale non gouvernementale et l’ambassade de France. Mme Dominique Vaysse, Attachée de coopération éducative, Service de coopération et d’action culturelle, était présente.

Le directeur du Secrétariat régional, Lindley Couronne a fait la genèse de DIS-MOI depuis 2011 et a retracé les grandes étapes de son évolution, sa politique d’éducation citoyenne, l’ouverture d’un bureau à Rodrigues, les commissions, le combat pour l’adoption d’une Convention des droits des personnes âgées, le projet d’éducation aux droits humains en ligne avec l’aide du gouvernement australien et la création de DIS-MOI Comores, DIS-MOI Madagascar.

Mr Cohet a exprimé son appréciation de rencontres avec la société civile mauricienne. Il a interrogé la délégation pour mieux comprendre la démarche de DIS-MOI et l’a assuré de son soutien moral à cette grande aventure. Mme Vaysse, qui a pu analyser le cours en droits humains en ligne, s’est dite impressionnée par la créativité et la pédagogie du cours. Rappellons que l’Ambassade de France avait financé le manuel d’éducation citoyenne ‘MIEUX COMPRENDRE LA REPUBLIQUE’ en collaboration avec le PNUD en 2015.

Dis-Moi

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !