People

Graham Ruck : d’analyste financier au ‘home care’

​Graham Buck ​Graham Buck, directeur de Revive.

Après un accident vasculaire cérébral (AVC) qui a frappé son beau-père, Graham Ruck décide d'ouvrir ‘Revive Medical Equipment, Consumables & Home Care Solutions’. La compagnie, sise à Rivière-Noire, vend et loue des équipements médicaux permettant aux victimes de jouir d'une certaine autonomie. 

Un AVC entraîne souvent de graves séquelles sur une personne. Le plus souvent, c’est un déficit moteur qui peut être handicapant tant pour le patient que pour son entourage. Du jour au lendemain, elle trouve son univers s'écrouler comme un château de cartes.  Pire : les soins ne sont pas à la portée de tous de par leurs coûts onéreux à Maurice. 

D'origine canadienne et marié à une Mauricienne, Graham Ruck est un analyste financier qui a travaillé pendant plus d'une dizaine d'années. Il dit avoir vécu une mauvaise expérience lorsque son beau-père a été victime d'un AVC. « Les soins dans une clinique privée sont onéreux et les services publics ne répondent pas entièrement aux attentes. » Il discute de la situation avec son épouse, qui est médecin, avant de décider de fonder ‘Revive’ à La Preneuse, Rivière-Noire en janvier. La spécialité de l'entreprise, c'est d'accompagner les malades durant leur période de réhabilitation après une attaque cérébrale ou une intervention chirurgicale. 

Divers équipements qu'on peut acheter ou louer.
Divers équipements qu'on peut acheter ou louer.

« Nous assurons la transition de l’hôpital aux soins personnalisés à domicile (home care) », explique-t-il. « Nous travaillons en étroite collaboration avec des professionnels qui offrent divers soins personnalisés  dont la physiothérapie  et  un service de garde-malade. » ‘Revive’ dispose de toute une  panoplie  d'équipements pour accompagner les patients durant leur période de réhabilitation. Soit des fauteuils roulants, déambulateurs, cannes avec poignée orthopédique, attelles orthopédiques, lits médicaux ou électriques, matelas spéciaux pour prévenir les escarres, appareils de tension artérielle, etc. 

On y trouve aussi des ‘Home care oxygen concentrators’, un dispositif médical qui délivre de l'air enrichi en oxygène aux malades souffrant  d'insuffisance respiratoire. Graham Ruck précise que l’appareil n'a pas besoin de gaz médicinal et qu’il utilise l'air et l'eau  pour  produire de l’oxygène pour être distribué aux patients 24 heures sur 24. « L'avantage qu'offre ‘Revive’, c'est que les patients peuvent louer ces appareils pendant une certaine période », ajoute-t-il. « Au lieu d'acheter un lit orthopédique électrique à plus de Rs 40 000, ils peuvent le louer à Rs 5,900 par mois. Ils peuvent aussi opter pour un lit fonctionnant manuellement à Rs 2,900 mois. » En location, il y a aussi des fauteuils roulants et des  déambulateurs à Rs 500 chacun par semaine, des matelas à Rs 780 par mois, alors que le Medical Air mattress est à Rs 900 mensuellement. 

Selon Graham Ruck, la clientèle est libre d'acheter ces équipements, mais que la majorité préfère les louer pour des raisons pratiques. La livraison, que ce soit pour l'achat ou la location des équipements à travers le pays, est gratuite.