Faits Divers

À Goodlands : un couple attaqué au couteau en plein sommeil par un intrus

rajen

Nuit sanglante pour une famille à Goodlands mercredi. Un homme et sa femme ont reçu la visite d’un intrus qui, le visage masqué et muni d’une arme tranchante, s’est attaqué à eux. L’agresseur a menacé de s’en prendre à leur fils de 7 ans. L’époux a reçu trois coups de couteau au pied, alors que son épouse a été blessée au dos. La police a procédé à l’arrestation d’un voisin qui nie les faits.

Est-ce un réglement de comptes ou un vol qui a mal tourné ? C’est ce que tente de comprendre Rajen (prénom modifié), 43 ans. Mercredi, ce père de trois enfants âgés entre 8 mois, 2 et 7 ans, dit être allé se coucher très tard. « Je me suis occupé de mon bébé. Ce n’est qu’à 1 h 30 que le petit a trouvé le sommeil », explique Rajen. Il s’est mis au lit et s’est vite endormi. Mais il a été extirpé de son sommeil brutalement. « J’ai une fenêtre en aluminium qui donne accès au salon. L’intrus l’a forcée sans faire de bruit. Il s’est d’abord dirigé vers la chambre de mon fils aîné. Il dort la lumière allumée. Il l’a réveillé et emmené dans notre chambre », relate la victime.

«Monn santi pe pike dan mo lazam»

L’instant d’après, Rajen a commencé à ressentir des douleurs à la jambe. « Monn santi pe pike, enn douler dan mo lazam. Ler mo leve, mo kriye ». En ouvrant les yeux, il voit l’intrus, «  il s’était masqué complètement le visage avec un polo », explique le père de famille. « Mon franci lor li »,  ajoute-t-il, dans une tentative de désarmer son agresseur.

« Mo madam inn leve ler linn tan tapaz ek li ousi linn fransi lor dimoun la. Linn bles mo madam », poursuit Rajen.

Pour intimider le couple, le suspect s’en est pris à l’enfant. « Il a placé un couteau sous la gorge de mon fils et a menacé de lui faire du mal. Linn dir nou tir tou seki ena », poursuit le chef de famille.  Rajen a de nouveau résisté et le suspect a pris la fuite. Le couple, blessé lors de cette attaque, a alerté la police de Goodlands. Ils ont reçu des soins à l’hôpital du Nord avant d’être autorisés à partir. 

Rajen a consigné une plainte pour agression. Aux dires de l’époux, ce serait un voisin qui les aurait pris pour cible. « Il a la même voix et le même physique. Ens sus, dans le passé, nous avons eu des différends concernant un travail », explique-t-il. La police a procédé à l’arrestation du voisin.

Toutefois, au cours de son interrogatoire, le suspect a catégoriquement nié cette intrusion dans la maison du couple pour s’en prendre à eux. Il a ensuite été traduit en cour de Pamplemousses pour son inculpation provisoire. La police a objecté à sa remise en liberté sous caution.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !