Faits Divers

À Goodlands : sa rivale l’asperge d’une substance corrosive

Une agression sauvage entre deux femmes est survenue jeudi à St-Antoine, Goodlands. Une femme d'une trentaine d'années se retrouve admise à l'Intensive Care Unit de la section des grands brûlés à l'hôpital Victoria à Candos. Elle affirme avoir été agressée par sa rivale, qu'elle soupçonne d’entretenir une liaison avec son époux. 

La victime relate que, jeudi matin, elle s'affairait à préparer le repas dans sa cuisine quand elle a reçu la visite surprise de cette femme. Sur place, une violente dispute a éclaté entre les deux protagonistes. La victime explique que sa rivale l'aurait immobilisée avant de l'asperger de Deep Clean (un détergent), et aussi avec de la poudre de piment. Alertée de cette agression, la police de Goodlands a vite débarqué sur place et a conduit la victime dans un premier temps à la Mediclinic de Goodlands. Son état de santé jugé préoccupant, elle a été transférée à Candos. 

L'accusée, elle, placée en état d'arrestation par l'escouade des sergents Beebeejaun et Ramkhelawon, a affirmé, dans sa déposition, que c'est la victime qui lui aurait demandé de venir chez elle. Elle aurait montré aux enquêteurs des appels en absence émanant du téléphone de la victime. Sur place, elle explique que la victime l'aurait menacée avec un couteau et l'aurait mordue. Des traces de morsures sont visibles sur le corps de la suspecte. Une violente dispute a alors éclaté entre les deux femmes. L'accusée explique que c'est pour se défendre qu'elle a attaqué sa rivale avec de la poudre de piment et des susbtances corrosives. 

Après son arrestation, la suspecte sera traduite ce vendredi devant le tribunal de Rivière-du-Rempart où elle fera l'objet d'une accusation formelle de « assault with corrosive substances ». L'enquête policière suit son cours.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !