Economie

The Good Shop : une Retail Social Enterprise ouvre ses portes

Photo Illustration

Calqué sur un modèle américain, The Good Shop est une entreprise sociale, à but non lucratif. Elle opère comme un business profitable mais qui consacre ses revenus nets à des initiatives caritatives.

Le magasin The Good Shop a ouvert il y a trois semaines à Calebasses. Les individuels, organisations ou compagnies font don à la boutique, d’articles neufs ou d’occasion. Les clients achètent ces produits à un bon prix.

Les recettes générées par les ventes feront tourner la société et permettront aux organisateurs de défendre leurs différentes causes. Celles-ci sont principalement l’éducation et l’emploi. « Nous avons pour mission de donner de la dignité et de la qualité de vie aux personnes vivant dans des conditions précaires, à travers la réduction des barrières à l’opportunité, la réduction des inégalités, et en aidant chacun à atteindre son potentiel maximum », expliquent les organisateurs.

C’est dans ce cadre que The Good Shop cherche à recruter des personnes autrement capables.  Par exemple, la société recrutera deux self-advocates issus de l’organisme, Inclusion Mauritius. Une autre personne s’occupera de la vente et du merchandising. Une autre action de la société consiste à mener des projets éducatifs.

Toutefois, au-delà de la mission sociale, The Good Shop est un magasin où l’on trouve des produits de qualité et de marques connues, à des prix abordables. Des vêtements, sacs, objets de décorations, coussins, draps, duvets, tableaux, appareils électroménagers, jouets, maillots de bains, livres, bicyclettes, et autres seront vendus à partir de Rs 19. Les articles non vendus seront offerts, recyclés, ou transformés.

Le magasin de Calebasses est un projet pilote. « Les quelques semaines d’activités après l’ouverture, nous ont prouvé qu’il y avait un réel besoin pour les gens de savoir où oiffrir leurs objets, car de plus en plus de gens veulent faire du zero waste. Mais c’est aussi un endroit où on trouve des bon deals à pas chers », souligne un organisateur.

Utiliser les articles d’occasion permet l’emploi de chaque produit à son maximum, réduisant ainsi le nombre de déchets dans les dépotoirs. Si tout se passe bien, un prochain magasin verra le jour dans le centre du pays.