Economie

Global Business : Maurice perd sa place de leader au profit de Singapour

Maurice ne figure plus comme la voie préférée des investissements étrangers en Inde. Pour le premier semestre se terminant à septembre dernier, presque 70% de ces placements ont chuté. Le centre financier de Singapour prend désormais le relais en attirant $ 8 milliards (environ Rs 280 milliards) d’investissements directs étrangers (IDE).

Selon la Reserve Bank of India, en 2017/2018, Maurice a creusé l’écart avec le Singapour avec $ 13,4 milliards (environ Rs 470 milliards). Cependant, le Singapour a renversé la tendance durant le semestre se terminant à septembre 2018 avec 77,77% d’investissements directs de plus. Ces derniers sont passés de $ 4,5 milliards (environ Rs 157, milliards) à $ 8 milliards.

Les investissements directs étrangers en provenance de Singapour sont à 40%, soit $ 20,1 milliards (environ Rs 704 milliards) pour la première moitié de l’année fiscale de 2019. Pour la période correspondante précédente, le total de ces investissements était de $ 22 milliards. Le Japon occupait la 3e place en matière de source d’investissements avec $ 1,8 milliard (environ Rs 63 milliards) et les Pays-Bas la 4e position avec
$ 1,5 milliard (Rs 52,5 milliards).

Selon l’analyse semestrielle sur les conditions financières externes de la Banque de Réserve indienne, « le Singapour et Maurice restent les deux principaux pays qui attirent le plus d’investissements directs étrangers pour l’année financière 2018/19. Les flux d’IDE en provenance de Maurice ont nettement reculé en raison des retombées de la revue du traité contre la double imposition. Néanmoins, la révision du traité entre l’Inde et le Singapour, survenue en décembre 2016, n’a pas affecté le flux des investissements en provenance de ce dernier. Avec cet amendement au traité, l’Inde s’autorise le droit fiscal sur les gains en capitaux sur l'aliénation d'actions acquis après le 1er avril 2017 ».

La Grande Péninsule offre en retour une protection sur les actions acquises. Une période de transition jusqu’en mars 2019 est accordée sur les gains en capitaux. Le taux fiscal imposé est de 50% du taux domestique soumis aux conditions de la Limitation of Benefits Article. À partir de l’année financière 2019/20, la fiscalité sera en alignement avec le taux domestique.

Pays 2013/14 (Md) 2014/15 (Md) 2015/16 (Md) 2016/17 (Md) 2017/18 (Md)
Maurice 3,695 5,878 7,452 13,383 13,415
Singapour 4,415 5,137 12,479 6,529 9,273
Pays-Bas 1,157 2,154 2,330 3,234 2,677

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor