Xplik ou K

Glissement de terrain : la hantise d’un père dont la maison s’affaisse peu à peu

Iqbal Iqbal tente de réparer certains dégâts, mais la maison continue de se détériorer.

Iqbal est veuf depuis sept mois. Après le décès de son épouse, l’habitant de Vallée-Pitot s’est retrouvé seul avec ses deux filles sous sa responsabilité. Son souci principal est que la maison dans laquelle ils vivent menace de s’écrouler. Ils ont lancé plusieurs appels aux autorités, mais leur situation est la même. 

Iqbal a construit sa maison sur un terrain  de l’État qui lui a été alloué sur la base d’un bail annuel. Cela fait plus de 25 ans que le maçon s’y est installé avec sa famille. « Mo dan enn moman difisil net. J’avais bâti ma maison de mes propres mains en économisant petit à petit. Mais depuis cinq ans, la maison a commencé à céder. Les panneaux en ciment ont déjà craqué de quatre pouces de largeur. Ce qui encourage les insectes et autres bestioles à s’y incruster. Autre point : la terrasse s’est détachée de ma maison », dit-il.

Le quinquagénaire essaye tant bien que mal de colmater les dégâts, sauf que la maison continue de se détériorer. « Il me faudra une somme d’argent dont je ne dispose pas pour réussir à remettre la maison en état. D’autant plus que la saison cyclonique s’approche », poursuit-il. Des démarches ont été faites auprès de la National Empowerment Foundation (NEF) pour qu’Iqbal reçoive une aide pour rénover sa maison.

Ses démarches ont, selon ses dires, abouti au versement d’une allocation alimentaire mensuelle de Rs 2 000 pendant un an. « Pour la rénovation, ils m’ont demandé de revenir après un an. Ce n’est pas la nourriture ma priorité, mais la rénovation de ma maison. D’ailleurs, les insectes s’incrustent dans la nourriture depuis que la maison est dans cet état », réplique le père anxieux.

Interrogé, Clifford Vellien, responsable de communication à la NEF, nous informe qu’Iqbal a signé un contrat pour une allocation de subsistance le 20 août 2018. « Nous avons des plans à la NEF au niveau du logement social et d’autres plans pour la rénovation des maisons de ceux qui sont dans le besoin. Selon le rapport qui figure dans le dossier d’Iqbal, sa maison est aménagée sur un terrain glissant. C’est impossible de rénover la bâtisse qui risque de céder encore une fois. Nous conseillons à Iqbal de se tourner vers le ministère du Logement et des Terres pour demander un autre terrain, car celui qui lui a été alloué est glissant. Puis nous serons en mesure d’intervenir pour la construction d’une nouvelle maison », conseille Clifford Vellien. Il se dit disposé à aider Iqbal à rédiger sa demande au ministère. Les deux parties ont convenu d’un rendez-vous.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective