Magazine

Genting Dream : la croisière s’amuse et rêve debout

Sur les passerelles à l’embarquement, populaires ou premières, derrière ou devant. On monte les malles sur le pont. Un doigt de champagne pour le toast, au moment du départ. Il ne manque plus que le signal du capitaine, un seul mot. En attendant la prochaine escale, sous les étoiles,  pour perpétuer le rêve. Bienvenue à bord du Genting Dream !  
Kinsley David 

Après 15 heures de vol au départ de Maurice, un transit à Dubaï et les 20 kilomètres qui séparent l’aéroport de Changi, du Marina Bay Cruise Centre de Singapour, l’imposant paquebot pointe enfin le bout de sa coque. Mis à flot en 2016, le Genting Dream de la compagnie Dream Cruises a fière allure. Avec ses 335 mètres de long pour 40 mètres de large, le paquebot ne passe pas inaperçu malgré les immenses gratte-ciels qui surplombent le Marina Bay. Le Genting Dream dispose de plus de 1 600 cabines et suites. Telle une œuvre d’art sur mer, sa coque arbore le tableau réalisé par l’artiste chinois Jacky Tsai dont le thème Voyage of a Lover’s Dream donne des indices sur ce que le Genting Dream cache à bord.

Après les longues procédures d’embarquement via la cellule d’immigration du Marina Bay Cruise Centre, nous voilà à bord ! Accueillis avec un doigt de champagne, nous nous prêtons au jeu de la traditionnelle photo, à l’entrée.  Commence alors un véritable marathon pour chercher la cabine au bout des immenses couloirs tracés comme un labyrinthe. 

Curiosités et découvertes 

cruise

Comme un enfant le jour de Noël, nous empruntons les couloirs du paquebot des étoiles pleins les yeux. Pas sans raison  ! 19 étages, quelque 35 bars et restaurants, un théâtre de 1  000 places, un bowling, des boutiques, un vaste casino, des salles de jeux et de karaoké. La vie à bord ne s’arrête que pendant une heure ou deux aux petites heures du matin. Les discothèques et les cabarets font alors le plaisir des fêtards. Pour les amateurs d’activités en plein air, le Genting Dream dispose d’une piscine avec plusieurs bassins, de bains à remous, de six toboggans, d’un mur d’escalade, d’un mini-golf ainsi que d’espaces et animations pour les enfants. À l’arrière du pont supérieur, un vaste espace extérieur avec gradins, une grande piscine et un écran géant pour les fêtes en soirée. Après la soirée de présentation, le discours de bienvenue du capitaine, la première soirée continue sous le thème de la découverte pendant que le paquebot se dirige vers Penang, situé à 593 kilomètres au nord de Singapour avec ses 3 400 passagers et ses 2 000 membres d’équipage. 

Les saveurs de Penang 

cruise

Lundi 28 janvier. Le Genting Dream est à quai au port de Penang, une île au nord-ouest de la Malaisie péninsulaire. Cap vers Georgetown, la capitale de l’île, à la chasse au street art et aux nouvelles saveurs. Disséminées un peu partout, les fresques colorées font revivre cette ville un peu endormie. En suivant le guide, nous nous faufilons dans les ruelles et nous nous arrêtons à un petit resto pour déguster le cendol, un dessert traditionnel préparé avec de la farine de riz sous forme de nouilles vertes, du lait de coco, de la glace pilée et des haricots rouges. Drôle de mélange pour le palais d’un Mauricien ! Après Georgetown, nous nous dirigeons vers la fabrique de chocolat traditionnel où nous découvrons le chocolat au durian (un fruit savoureux malgré sa mauvaise odeur) et l’icônique Tau Sar Piah, un savoureux biscuit sucré farci d’une purée de haricots et de jaune
d’œuf.   

Sous le soleil de Phuket 

cruise

Mardi 29 janvier. Pour visiter cette île très réputée de la Thaïlande, il faut avant tout casser sa tirelire, car les excursions que propose le bateau sont certes très intéressantes mais aussi très onéreuses. En effet, pour visiter la fameuse James Bond Island dans la baie de Phang Nga, il faut débourser pas moins de 192 dollars singapouriens, soit environ Rs  5  000. Itinéraire hors de portée, nous partons alors à Promthep Cape, situé à l’extrême sud de Phuket. La vue est à couper le souffle. Nous continuons notre visite à la fabrique de noix de cajou où nous dégustons des noix grillées au wasabi, au fromage et au miel. Fait étonnant : Phuket est toujours marquée par le tsunami de 2004, d’où les innombrables panneaux sur lesquels il est indiqué : « Soyez prêts à évacuer en cas d’avertissement – localisez l’endroit le plus élevé ». Après quelques heures au marché flottant du complexe commercial de Jungceylon (le nom traditionnel de Phuket), nous regagnons sous une pluie battante le ferry qui nous ramène au paquebot, ancré à quelques kilomètres.Patong. 

Shopping à Kuala Lumpur 

cruise

Jeudi 31 janvier. Après avoir parcouru environ 415 kilomètres depuis Langkawi, nous approchons Port Klang, le port principal de la Malaisie. Kuala Lumpur, la capitale malaisienne, est à 45 kilomètres du port. Pour une escale dédiée au shopping, nous nous dirigeons vers les centres commerciaux surdimensionnés de Kuala Lumpur dont Suria KLCC, Pavilion KL, Berjaya Times Squad ou le Sungei Wang Plaza. Comparés à ces immenses temples de la consommation, les centres commerciaux mauriciens font office de supérettes. Nous sommes partis pour une tournée de lèche-vitrines et des pauses de rêve en pleine journée devant les enseignes de H&M, Louis Vuitton et autres.  Comment quitter Kuala Lumpur sans visiter l’emblème le plus visible dans le ciel de la ville : les tours jumelles Petronas, 452 mètres et 88 étages ? Nous nous arrêtons au 41e étage à 170 mètres du sol pour emprunter le Skybridge : la passerelle d’acier qui relie les deux tours.  Si vous n’êtes pas fan du shopping, vous y trouverez des centaines de lieux de divertissement, dont un aquarium, une salle de concert et un cinéma. 

Langkawi, entre ciel et terre 

cruise

Mercredi 30 janvier. Après une nuit à sillonner le détroit de Malacca, le Genting Dream accoste l’île de Langkawi, située le long de la côte ouest, au nord de la Malaisie péninsulaire. Langkawi est réputée pour la beauté naturelle de ses bords de mer et ses forêts tropicales. Impossible de tout visiter pendant une escale d’une journée. Nous nous dirigeons donc vers le clou des destinations : le téléphérique de Langkawi. À 20 minutes de la plage de Pantai Cenang, les câbles nous mènent à plus de 700 mètres au-dessus du niveau de la mer, au sommet du Mont Machincang. Nous découvrons le fameux Sky Bridge après un parcours de deux kilomètres en téléphérique, deux arrêts et un virage à 45 degrés. Perché au-dessus d’une vallée, le pont de 125 mètres offre une vue à couper le souffle sur la forêt, les montagnes, le port de Telaga, Pantai Kok et Burau Bay. À la descente, on peut admirer la cascade de Telaja Tujuh en pleine forêt, à flancs de montagne. Après une ballade en altitude, nous redescendons sur terre pour profiter des autres attractions, dont le Musée 3D, les simulateurs de F1 et la cave des dinosaures. 


Une fin haut en couleur 

À la fin de sa quatrième escale, le Genting Dream met le cap sur Singapour pour sa dernière nuit. Une semaine sous le thème de la découverte en sillonnant le détroit de Malacca. La semaine a également été marquée par la dégustation des mets traditionnels à bord du paquebot ou pendant les escales. Le forfait full board donne accès à plusieurs restaurants qui servent des plats divers et variés en brisant toutes les barrières du luxe : ici, on vous sert de la langouste grillée au petit-déjeuner ! La dernière nuit à bord est haut en couleur. Après l’émission en direct China’s Got Talent et les compétions de danse de salon à l’Atrium, place au concert de départ sur le pont et les feux d’artifice. À midi, le 1er février, l’immense paquebot jette l’ancre à Singapour et les 3 400 passagers laissent tour à tour la place à d’autres vacanciers. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor