Magazine

Gato coco d’antan

De Case-Noyale en direction de la montagne, on traverse une épaisse forêt aux parois énormes qui nous enveloppe avec une sensation de bien-être. Cette atmosphère dégage la positivité, et après avoir parcouru les cinquante-deux courbes menant au village de Chamarel, on est accueilli par des cours d’eau et des petites cabanes en bordure de route. On arrive alors devant l’église de Chamarel où on ne peut rater cette femme avec un large sourire aux lèvres dans un kiosque.

Elle, c’est Jeannie Fourneau,  âgée d'une soixantaine d'années, joviale, et très réputée pour ses délicieux gâteaux coco d’antan qu'elle prépare comme ses grands-parents le faisaient autrefois. 

Jeannie en a toutefois profité pour apporter quelques touches personnelles à ses fameux ‘gato coco’. Elle fait sécher poires, pommes, ananas, citrons, papayes, gingembre qui entreront dans la composition des ‘gato coco’ qui mettent l'eau à la bouche, tant des habitants de Chamarel que des touristes. Ceux qui veulent se rafraichir sont aussi les bienvenus. 

Elle fait tout cela avec passion et amour car elle veut garder la tradition du ‘gato coco’ d’antan, qu’on ne trouve plus de nos jours. Cette tradition, elle la partage avec son fils pour assurer la relève. 

On vous laisse saliver à travers ces images...

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !