Magazine

Gastronomie : on mange d’abord avec les yeux

Kersley Racheea Le chef Kersley Racheea nous montrant fièrement les médailles qu’il a récoltées suite à des années de dur labeur.

La fusion entre l’Europe et l’Asie, c’est l’une des spécialités du chef Kersley Racheea.

Il a été très bien encadré par Marie Marchelle, sa mère, depuis son jeune âge, lorsqu’il prêtait main-forte à  cette dernière lors de la préparation des repas. C’est de cette assiduité qu’est venue sa passion de cuisiner et qui l’a emmené à faire carrière en tant que chef.

Génoise aux fruits de la passion et au coulis de mangue.
Génoise aux fruits de la passion et au coulis de mangue.
Le Yakisobah, un mets à base de nouilles japonaises de couleur verte.
Le Yakisobah, un mets à base de nouilles japonaises de couleur verte.

C’est dans un hôtel du littoral qu’il débute comme plongeur en 1983. Faisant preuve de compétence en cuisine, il est promu assistant chef après 6 mois. Après avoir suivi plusieurs stages aux niveaux national et international, il finit par gravir les échelons et participe à différentes compétitions où il récolte diverses médailles et prix attestant son talent.

Grâce à son dur labeur, il est aujourd’hui à son propre compte. Au fil du temps, aidé de sa passion pour de différents plats et de sa créativité, il a développé son propre style. Pour celui-ci, on mange d’abord avec les yeux puis on savoure pour le plaisir de nos papilles.

Poulet Teriyaki.
Poulet Teriyaki.
Le carving sur des fruits faisait partie du décor.
Le carving sur des fruits faisait partie du décor.

Il aime mélanger les plats européens et asiatiques qu’il concocte avec amour. Cet habitant de Beau-Bassin souhaite partager son savoir-faire avec les jeunes qui veulent apprendre ce métier. Il aide ces derniers en leur offrant une formation à sa résidence, surtout ceux qui ne peuvent  se permettre de prendre des cours dans des institutions payantes.

Ses spécialités

Forêt Noire avec ganache au chocolat.
Forêt Noire avec ganache au chocolat.

Le chef nous a concocté deux de ses desserts de préférés : la Forêt Noire au ganache au chocolat et la génoise aux fruits de la passion et au coulis de mangue.

Il a aussi fait montre de ses talents avec deux plats dont le Yakisobah, un mets à base de nouilles japonaises de couleur verte, agrémenté de légumes croquants et d’œufs hachés. L’autre plat est un poulet Teriyaki, mitonné avec différents types de champignons, du ketchup, du beurre de pistache, de la sauce Kikkoman et du soya.

Il fait aussi des décorations sur différents médiums : légumes, glace, fruits, chocolat, beurre, entre autres. Pour lui, l’aspect visuel est tout aussi important que le gustatif.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !