Economie

Gare à la farce des fausses baisses de prix

Il est impossible d’espérer que les autorités disposent des informations sur les prix de tels produits.

La CAP attend du ministre des Finances qu'il ne tombe pas dans la facilité de l’annonce de baisses de prix qui ne sont pas toujours traduites dans le concret, tels  les centaines de lignes duty-free qui ne se résumeraient au final qu’à deux ou trois articles de consommation courante. 

Il convient de rappeler que parmi les produits détaxés d’année en année se trouvent les moteurs des produits dont le ministre de la Protection des consommateurs, encore moins les consommateurs, ne peut vérifier, s’il y a une réelle baisse, leurs prix n’étant pas suivis constamment. 

L'extension du duty-free sur les produits vestimentaires."

À titre d’exemple, il est peu probable que les consommateurs aient profité de l’exemption de la taxe douanière sur une large catégorie de produits, notamment les produits vestimentaires. Malgré l’extension du duty-free sur des produits tels que les costumes pour hommes ou pour dames, des blousons suit-type, et de nombreux autres produits vestimentaires dont les tracksuits, les pantalons et autres T-shirts, il fut impossible de s’assurer que ces produits avaient subi réellement une baisse quelconque. Eu égard à la vaste gamme de tels produits, la variété de styles ou de modèles, ou encore au fait que les prix des produits ne sont pas contrôlés,  il est impossible d’espérer que les autorités disposent des informations sur les prix de tels produits. 

Dans un autre registre, les organisations de consommateurs ont souvent relevé, dans la liste de produits détaxés et annoncés en fanfare, des produits hétéroclites ne concernant pas directement les consommateurs.  

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !