Faits Divers

Fuite de gaz : Mala Veeranah meurt brûlée

Mala Veeranah Mala a rendu l’âme dans la soirée de lundi.

Destin tragique pour Parvadee Veeranah, 54 ans. Cette habitante de Belle-Vue Maurel qui gagnait sa vie en vendant des « rotis », était justement en train d’en préparer samedi matin quand il y aurait eu une fuite de gaz. Il y a eu une explosion et elle a été grièvement brûlée. Elle a rendu l’âme lundi après-midi.

Natacha, fille de la victime et son gendre se remettent péniblement de cette lourde perte. Voilà plus d’une vingtaine d’années que Parvadee (Mala) et son époux Ravindra vendent des « rotis » à Rivière-du-Rempart. « Durant toutes ces années, elle n’a jamais eu de soucis dans sa cuisine », lâche sa fille Natacha.

Samedi matin comme à l’accoutumée, Mala et son époux préparaient des « rotis » dans la cuisine. Son époux s’est absenté quelques instants et se trouvait dans une autre pièce quand vers 8h15, il a été alerté par les cris de son épouse. « Mon père a accouru dans la cuisine. Je me suis également précipitée en entendant les cris de ma mère », raconte sa fille aînée.

« Monn trouv mo mama pe galope, dife pe pran dan so ledo », poursuit-elle. Des voisins qui ont entendu les cris se sont rués à leur domicile et l’un d’eux dit avoir entendu une explosion. Ravish, le gendre de la victime, l’a enveloppée dans un drap pour éteindre le feu. Sans perdre un seul instant, ils l’ont conduite à l’hôpital Wellkin. « En cours de route, elle a pu lâcher quelques mots. Elle voulait à boire et disait qu’elle savait que son état était critique. J’ai alors constaté qu’elle n’était pas seulement brûlée au dos », ajoute Natacha. La police de Riviere-du-Rempart a été alertée.

Mala, brûlée au troisième degré, s’est retrouvée aux  soins intensifs. « Nous avons alors demandé à ce qu’elle soit transférée à l’hôpital Victoria à Candos », explique sa fille. Elle aurait rencontré des difficultés avant que le transfert ne soit approuvé. « Nous avions un mince espoir que son état allait s’améliorer », dit-elle. Mais, dans la soirée de lundi, Parvadee Veeranah a poussé son dernier soupir. L’autopsie a conclu qu’elle a succombé à ses brûlures.

Sa mort fait deux orphelines : Natacha, sa fille aînée, et sa benjamine de 19 ans. « Li mem ti lakle dan lakaz. Li ti enn hard worker. Linn touzour fer tou pou nou arive », fait ressortir Natacha. Durant les week-ends, celle-ci et son époux avaient l’habitude de donner un coup de main à sa mère pour les tâches ménagères. « Désormais, ce ne sera plus pareil », lâche son gendre Ravish. Les funérailles de la Mala ont eu lieu mardi.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !