Interview

Frederic Trinel, co-CEO d’Ecovadis : «Nous utilisons à Maurice des cerveaux, pas des bras»

Frederic Trinel

Frederic Trinel, co-CEO d’Ecovadis, revient sur l’activité de son entreprise qui consiste en des évaluations performance en développement durable.

Ecovadis se specialise dans quels types d’activités ?
Nous évaluons la performance en développement durable des entreprises. Il s’agit de leurs performances sur les sujets environnementaux, sociaux et éthiques. Nous faisons cela sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement. Tous les grands groupes ont des milliers de fournisseurs partout dans le monde, voire des dizaines de milliers. Ecovadis produit, pour chacun de ces fournisseurs, une fiche d’informations d’ensemble sur leur développement durable et plus spécifiquement sur les sujets environnementaux, sociaux et éthiques.

Nous avons six bureaux à New York, Paris, Varsovie, Tunis, Ébène et Hong-Kong. Nous avons 30 000 clients dans 110 pays, il s’agit aussi bien de grandes entreprises que de leurs fournisseurs. Au niveau des grands comptes, nous comptons 160 multinationales parmi nos clients. Cela inclut 70 % des entreprises du CAC40 ainsi que des compagnies des États-Unis comme Johnson & Johnson, Subway et Coca-Cola. Ces sociétés proviennent de tous les secteurs d’activité. Notre expertise consiste, de manière complètement industrielle, à leur fournir des fiches sur les performances de développement durable de chacun de leurs fournisseurs.

Maurice représente quelle part de vos effectifs ?
C’est de l’ordre de 40 %. C’est une base essentielle pour nous. Cela fait déjà cinq ans que nous sommes ici. Une partie de nos évaluations est effectuée par des personnes, et une autre par des ordinateurs. C’est la spécificité d’Ecovadis où nous mélangeons des logiciels et des humains pour produire ces résultats d’évaluation au niveau où nous sommes. Les Mauriciens participent à ce procédé d’évaluation. C’est un positionnement que nous avons choisi délibérément. Nous recrutons à Maurice des gens qui sont extrêmement performants avec un niveau académique élevé voire très élevé et à qui nous demandons d’utiliser leurs têtes pour produire notre produit. Nous utilisons ici des cerveaux, pas des bras.

Comment évaluez-vous la demande pour des évaluations de performance en développement durable ?
Les moteurs qui conduisent les entreprises à déployer des stratégies d’achats durables s’expliquent par trois facteurs. Le premier est la gestion des risques. Il y a les risques sur l’image, si vous vous faites attraper avec des enfants travaillant dans une usine pour fabriquer des vêtements par exemple, c’est catastrophique. Il y a aussi une gestion des risques sur la réglementation. Puis, sur la rupture d’approvisionnement, si un fournisseur ne respecte pas les normes, on peut lui demander d’arrêter de travailler et le client est coincé.

Il y a ensuite des aspects offensifs, comme faire des économies entre autres. Si vous commencez, par exemple, à réduire votre empreinte carbone dans votre chaîne d’approvisionnement, vous allez optimiser les flux logistiques et travailler avec des sociétés qui vont potentiellement utiliser de l’énergie verte, tout cela permet d’économiser de l’argent.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !