Faits Divers

Fraude - Utilisation d’une carte de crédit d’un Français : Priyanka Devi R. arrêtée

Priyanka Devi R. est de nouveau impliquée dans une affaire d’usurpation d’identité. En juin, cette femme de 28 ans avait été arrêtée, après avoir effectué plusieurs achats dans un magasin à Rose-Belle, en utilisant une carte d’identité falsifiée. 

Elle s’était fait passer pour Noëlla Adélaïde, qui travaillait chez elle. Une carte d’identité portant le nom de son employée, mais avec sa photographie, avait été utilisée pour acheter des cellulaires dans un magasin du quartier.

Au début d’août, c’est un Français qui a eu la désagréable surprise de découvrir que sa carte de crédit a été utilisée par Priyanka Devi R. pour acheter trois iPhones et d’autres accessoires.

C’est le gérant du magasin à Rose-Hill où l’achat a été effectué qui a dénoncé cette supercherie à la police. Le commerce est spécialisé dans la vente de cellulaires et autres appareils électroniques. Les commandes et achats peuvent se faire également en ligne.

Le 13 mai, Priyanka Devi R. a utilisé le système en ligne pour acheter trois iPhone et d’autres accessoires, pour la somme de USD 5 486 (environ Rs 198 000). Elle a donné les numéros d’une carte de crédit française qui expire l’année prochaine. La transaction a été approuvée. 

Huit jours plus tard, la jeune femme s’est présentée au magasin, afin de récupérer les produits. Elle a tendu sa carte d’identité, son passeport, de même que la carte de crédit utilisée pour la transaction. Après vérification des documents, le propriétaire du commerce a procédé à la livraison des iPhone. 

Le 10 juillet, le propriétaire a reçu une notification d’une société internationale spécialisée dans des services de paiement en ligne, dans laquelle il est fait mention que la transaction effectuée par Priyanka Devi R. a été annulée. Il y a eu une rétrofacturation de Rs 198 000 concernant les iPhone achetés.

« Ils ont déduit les paiements de l’acheteuse », a expliqué le commerçant aux policiers. Le propriétaire du magasin a envoyé les documents à la société par rapport à la transaction.

La société, en communication avec la banque d’où provient la carte de crédit, a reçu à son tour un courriel l’informant que la carte utilisée appartient à un Français et non à l’acheteuse. Les achats ont été faits à l’insu du Français. Par le biais de la banque, l’étranger a soutenu qu’il n’a jamais donné à quiconque l’autorisation d’effectuer cette transaction. 

Le dossier a été confié aux enquêteurs de la Central Investigation Division de Rose-Hill. Celle-ci a procédé à l’arrestation de la jeune femme peu après. Elle a reconnu les faits. Elle est en liberté conditionnelle et a été de nouveau inculpé devant la justice.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !