Actualités

Fraude sur les options binaires en passant par Maurice : 22 ans de prison à une commanditaire 

Lee Elbaz, un des cerveaux derrière une vaste fraude sur des options binaires, avec Maurice comme étant l’une des principales bases d’opération, a été jugée coupable par un tribunal du Maryland, États-Unis. La femme d’affaires a été condamnée, le jeudi 19 décembre, à 22 ans de prison et à rembourser environ Rs 1 milliard (28 US$) à ses victimes.

Dans son jugement, la juge Theodore Chuang a indiqué que « ceci a été un crime tres significatif ayant causé beaucoup de tort aux victimes ».
Lee Elbaz était parmi les responsables d’une arnaque qui a totalisé plusieurs milliards de dollars americains et qui a touché des gens dans une douzaine de pays. Elle-même soutient qu’elle n’était qu’une employée et qu’elle opérait au niveau du « middle management ». Selon The Bureau of Investigative Journalism, une des principales bases d’opération, depuis 2016, était l’île Maurice. À travers un centre d’appels, employant environ 200 personnes basé à la Cybercité d’Ébène, des télé-agents avaient la tâche d’appeler des gens à travers le monde pour les convaincre d’investir dans des options binaires (les gains possibles sont connus à l’avance; le principe est de prévoir le cours à la hausse (Call) ou à la baisse (Put). Si la prévision est fausse, le total de l’investissement est perdu). Pour faire très simple, il s’agit ici d’instruments permettant à une personne d’investir sur des marchés financiers sans avoir d’expérience de la Bourse. Tout est fait par ordinateur et simplifié au maximum pour les usagers à qui l’on promet de grosses fortunes.

Pour les leurrer davantage et les amener à investir encore plus, les investisseurs avaient des comptes en ligne sur lesquels ils pouvaient voir leurs investissements grandir et étaient poussés à injecter encore plus d’argent. Or, lorsqu’ils voulaient récupérer leur argent avec les gains, ils ne pouvaient le faire. Les cerveaux, pour ne pas se faire prendre, se cachaient derrière une myriade de compagnies. Un certain nombre de ces compagnies-sources, qui « vendaient » des options binaires, étaient basées en Israël. Or, lorsque le gouvernement israélien a décidé de prendre des actions et de mettre un frein à l’activité, un certain nombre de ces compagnies, qui se comptaient par centaines, ont migré vers des pays tels que la Roumanie. Lee Elbaz, et ses complices, ont, eux, établi leurs quartiers à Maurice où ils travaillent en étroite collaboration avec un centre d’appels qui recrutait des investisseurs britanniques à travers les sites web Big Option et Binary Book. Les deux sites sont aujourd’hui hors-service. Lee Elbaz a été arrêtée deux ans de cela à New York. Vingt-deux autres de ses collègues ont été mis en examen.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !