Economie

Fraude à la SBI of India - Le président Rajnish Kumar : «Aucun risque pour la branche locale»

La filiale locale de la State Bank of India (SBI Mauritius) ne court aucun risque à la suite des allégations de transactions douteuses par la Punjab National Bank (PNB). C’est l’assurance donnée par Rajnish Kumar, président de la maison mère de SBI, à la presse indienne.

La PNB aurait détourné des sommes représentant environ USD 900 millions (environ Rs 31,1 milliards) de SBI, dont Rs 3,1 milliards à travers la filiale locale. « Toutes les transactions étaient autorisées à travers des systèmes officiels et transparents. Nous n’avons aucun risque avec Nirav Modi (NdlR : propriétaire de PNB). Nous sommes confiants que cette affaire sera réglée entre PNB et les banques. Le régulateur fait son travail ainsi que le judicaire. Une déclaration catégorique a été faite selon laquelle toutes les transactions de bonne foi seront honorées », a confié Rajnish Kumar.

Le président de SBI a aussi affirmé que la SBI n’avait aucune intention d’abandonner ses opérations dans des pays étrangers. Elle compte maintenir sa présence à Maurice, aux états-Unis, au Népal, à Hong-Kong, entre autres. Il a ajouté que la SBI compte réagir si la PNB adresserait des réclamations à la trentaine de filiales concernées. Et cela, s’il est assumé que les procédures n’ont pas été respectées. « Les opérations bancaires sont des activités à risques et les banques adhèrent à des règlements pour faire face à de tels problèmes.

La gestion des risques est vitale. En cas d’abus de confiance, il y a plusieurs garde-fous, tels que des contrôles d’audit de routine ou surprise. La SBI a mis en place des pratiques de gestion des risques et un contrôle interne reconnu. Une de ces pratiques est la rotation des postes sensibles chaque trois ans », a déclaré Rajnish Kumar à la presse de son pays.

Le Central Bureau of Investigation qui a lancé l’enquête sur les allégations de fraude a déjà reçu des informations sur les transactions effectuées à Maurice et dans d’autres  juridictions impliquées dans le détournement : la Belgique, le Bahreïn, l’Allemagne et Hong-Kong.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !