Actualités

Fraude à la police : Rs 10 M des Rs 33 M détournées recouvrées  

casernes

Le rapport du Public Accounts Committee fait état de la fraude à hauteur de Rs 33 millions au sein de la force policière. Cependant, le rapport ajoute que le policier soupçonné d’être l’auteur de ce détournement de fonds continue de toucher ses salaires, alors qu’il fait l’objet d’une suspension. Comme souligné dans le rapport de l’Audit, il y a six mois, la fraude était estimée à Rs 33 millions. 

A ce jour, une somme de Rs 10 millions a été récupérée. Le rapport du PAC fait aussi état d’allocations de loyer dont bénéficient des policiers, alors qu’ils sont logés dans des ‘Police Quarters’. Des chèques totalisant Rs 3,3 M sont en suspens et attendent d’être encaissés par la police. 

Recommandations : Accélérer l’enquête 

La police doit accélérer son enquête en vue de déférer les coupables devant la justice.  La police devra solliciter l’aide et le service des experts financiers afin d’instaurer un contrôle interne. Toutes les données devront également être informatisées, notamment les tâches à être accomplies, la formation des employés chargés de l’administration et des finances de la police. 

Un Remotely Operated Vehicle au coût de Rs 12,9 m à l’eau 

Le rapport égratigne la démarche pour un paiement additionnel de Rs 1,5 million pour des réparations d’un ‘Remotely Operated Vehicle’. Rs 12,9 millions avaient été déboursées pour ce véhicule en septembre 2014, même si des manquements avaient été décelés au produit. Mais au final, le fournisseur avait réclamé Rs 1,5 M additionnelles pour échanger le véhicule. Mais le Parquet avait déconseillé d’aller de l’avant avec ce projet. 

Recommandations : remplacement ou remboursement

La police doit revoir le choix dans l’intérêt du public. L’appareil devra être remplacé contre aucun frais additionnel, au cas contraire il faudra réclamer un remboursement du montant déjà dépensé. 

Des policiers bénéficient d’allocations tout en occupant les Quarters 

Le rapport fait état de paiements d’allocations de loyer aux policiers qui occupaient les ‘Quarters’ de la police. Ces « Rent Allowances » auraient été créditées au compte de certains policiers, alors qu’ils occupaient toujours des logements fournis par la police. 

Recommandations : La mise sur pied d’un Quality Management System

L’avis d’experts financiers doit être sollicité pour la mise sur pied d’un système de contrôle interne. Cela en vue d’empêcher des sur-paiements d’allocations et le gaspillage de fonds publics. 

Un ‘Quality Management System’ pour la police doit aussi être instauré afin d’assurer que toutes les procédures soient effectuées selon les normes et dans la transparence. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !