Actualités

Fraude au préjudice de White Palm Ltd : la FIU veut confisquer Rs 1,6 M appartenant à Dhanisha Luximee Ramgoolam

Dhanisha Luximee Ramgoolam lors d’une comparution.

La Financial Intelligence Unit demande, devant la Cour suprême, le droit de confisquer Rs 1,6 million, qui sont sur les comptes bancaires de Dhanisha Luximee Ramgoolam. Celle-ci est en prison dans le cadre du détournement de Rs 10 millions au préjudice de White Palm Ltd, son ex-employeur.

Rs 1 699 920. C’est le montant total sur quatre des six comptes en banque de Dhanisha Luximee Ramgoolam à la Mauritius Commercial Bank (MCB). Cette femme, âgée de 27 ans, purge une peine de trente mois de prison au centre pénitentiaire des femmes à Beau-Bassin. C’est dans le cadre du détournement de Rs 10 millions au préjudice de son ex-employeur, la compagnie White Palm Ltd. La Financial Intelligence Unit (FIU) veut confisquer cet argent. Elle en a fait la demande devant la Cour suprême.

Une audience dans cette affaire a eu lieu devant le chef juge Eddy Balancy, le lundi 13 janvier 2020. La FIU était représentée par Mes Ghanshyamdas Bhanji Soni et Jean Christophe Ohsan Bellepeau, avoué. Une autre audience est prévue le 3 février 2020. La détenue sera entendue devant la cour.

Dans sa requête devant la Cour suprême, la FIU avance qu’elle assume les fonctions du bureau du Directeur des poursuites publiques sur le recouvrement des biens acquis illégalement.

Le 5 avril 2019, Dhanisha Luximee Ramgoolam a écopé de trente mois de prison. Répondant de trente-quatre accusations de faux et de trente-quatre autres accusations d’usage de faux devant la Cour intermédiaire, cette habitante de Petit-Verger, Saint-Pierre, avait plaidé coupable. 
Appel rejeté

Les détournements ont été perpétrés du 9 septembre 2014 au 5 juin 2015. White Palm Ltd est engagée dans le secteur du tourisme. Du montant détourné, Rs 5 millions ont pu être récupérées par la police. Contestant sa sentence, la condamnée a fait appel. Le 13 septembre 2019, celui-ci a été rejeté devant la Cour suprême. 

Dhanisha Luximee Ramgoolam avait fait des aveux à la police et expliqué comment elle manipulait les chèques. Après avoir rempli le montant et indiqué le nom du bénéficiaire, elle les envoyait pour la signature au comptable. Au retour des chèques, elle effaçait le nom du bénéficiaire et y inscrivait le sien. C’est la banque de l’accusée qui a attiré l’attention de l’entreprise sur les transactions frauduleuses.

La FIU fait ressortir, dans son affidavit, que ses investigations ont révélé que la condamnée avait financé l’achat d’un terrain de 304 m2 à Beau-Séjour,  Quatre-Bornes. Celui-ci a été évalué à Rs 1,2 million et a été enregistré au nom de l’ex-petit ami de la condamnée. La FIU explique que le terrain, de même que les Rs 1,6 million, sont sous le coup d’une saisie provisoire. En attendant de compléter les procédures pour confisquer le terrain, la FIU invite la Cour suprême à décréter que la somme trouvée sur les comptes bancaires de la condamnée a été obtenue illégalement.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !