Actualités

Fraude alléguée à la NTA : Somduth Koossool retrouve la liberté provisoire 

Arrêté dans le cadre de l’enquête sur une allégation de fraude à la National Transport Authority (NTA), Somduth Koossool a retrouvé la liberté provisoire le jeudi 5 septembre 2019. La magistrate Meenakshi Bhogun, siégeant en cour correctionnelle de Port-Louis, a agréé à sa demande de remise en liberté sous caution.  Le Principal Traffic Warden de la NTA devra s’acquitter d’une caution de Rs 50 000 et signer une reconnaissance de dette de la somme de Rs 100 000. Il devra se présenter au poste de police le plus proche de son domicile tous les lundis et devra fournir un numéro de téléphone à la police sur lequel il serait joignable à n’importe quelle heure, si besoin est. 

Somduth Koossool avait été arrêté le 20 août 2019 par les officiers de l’Anti-Piracy Unit (APU). Il fait face à une accusation provisoire de « forgery by public officer » en vertu de l’article 106(b) du code pénal. Il avait, par le biais de son homme de loi, formulé une demande de remise en liberté provisoire. La police avait objecté arguant qu’il pourrait manipuler les preuves s’il est relâché. Le Principal Traffic Warden de la NTA avait, pour sa part, soutenu qu’il respectera toutes les conditions que la cour lui imposera.   La magistrate n’a pas retenu l’objection de la police et a agréé à la demande de remise en liberté de Somduth Koossool. 

À noter que trois autres personnes ont été arrêtées dans le sillage de cette enquête. Ces dernières sont actuellement en liberté conditionnelle. Cette enquête de fraude alléguée sur les faux permis à la NTA est menée par l’assistant-surintendant de police (ASP) Hector Tuyau.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation