Faits Divers

Fraude alléguée de Rs 3 milliards : après le CCID et l’ICAC, l’affaire présentée devant la justice 

Jensee Sabapathee. Jensee Sabapathee.

L’affaire des Rs 3 milliards du Suisse Eric Freymond prend une autre tournure. Jensee Sabapathee, agissant pour le compte du Suisse, revient à la charge avec une plainte au civil. 

Agissant par procuration au nom de l’homme d’affaires suisse Eric Freymond, Jensee Sabapathee - par le biais de l’avoué Preetam Chuttoo - poursuit un homme d’affaires mauricien et quatre autres Mauriciens, dont un homme de loi. La plainte a été déposée en Cour suprême, le 6 décembre dernier. 

Il s’agit d’une affaire complexe impliquant des protagonistes qui résident en Europe, des facilitateurs mauriciens, des hommes d’affaires et des avocats. L’affaire a été portée devant l’Independent Commission Against Corruption (ICAC), le Central Criminal Investigation Department (CCID) et devant la justice. En toile, de fond, Eric Freymond, un homme d’affaires suisse qui avoue qu’il est victime d’arnaque par un couple mauricien résidant en France. Le couple mauricien accuse, à son tour, Ramen Sawmynaden, un homme d’affaires mauricien, d’avoir pris cet argent. Le 6 décembre dernier, Jensee Sabapathee agissant pour le compte du Suisse a logé une plainte devant la justice. « Mon rôle, selon le protocole d’accord que j’ai signé avec Eric Freymond, c’est de récupérer la totalité des Rs 3 milliards et de les lui remettre », nous confie la plaignante.

Pour rappel, le 20 septembre 2019, Me Preetam Chuttoo avait été au centre d’une plainte à la Mauritius Law Society déposée par Ramen Sawmynaden. La plainte est, selon Preetam Chuttoo, liée à cette affaire. 

L’affaire remonte à 2017. Selon Jensee Sabapathee, Eric Freymond s’est dit victime d’une fraude à hauteur de Rs 3 milliards. Une plainte en ce sens a été déposée devant le CCID et à l’ICAC, les 16 et 23 septembre, respectivement. Eric Freymond avait prêté Rs 3 milliards au couple mauricien qui devait investir l’argent et rembourser la somme au Suisse. Sauf qu’en cours de route, l’argent a disparu et c’est Ramen Sawmynaden qui est pointé du doigt, car il a agi pour le compte du couple. Selon Jensee Sabapathee, l’homme d’affaires détiendrait l’argent. C’est dans cette optique qu’un protocole d’accord a été signé le 21 avril 2017 à Paris par le couple, reconnaissant qu’il doit Rs 3 milliards au Suisse. Un autre protocole d’accord signé le même jour donne à Jensee Sabapathee le droit de réclamer, à qui de droit, l’argent d’Eric Freymond. D’où la démarche de Jensee Sabapathee de porter plainte devant la Cour suprême. 

Contacté, Ramen Sawmynaden devait affirmer qu’il n’a, pour le moment, rien à déclarer. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !