Live News

François Woo : «La CMT ne va pas délocaliser»

Les 10 000 employés, 5 500 Mauriciens et 4 500 étrangers, de la Compagnie mauricienne de textile (CMT) peut pousser un ouf de soulagement ; il n’y a aucun risque que le géant du textile mauricien délocalise.

C’est le patron de la CMT François Woo qui a donné cette assurance lui-même. Il intervenait samedi matin 5 mars dans l’émission « Au Cœur de l’Info » sur Radio Plus. François Woo a donné cette assurance à la lumière de la décision prise par le Conseil des ministres vendredi 4 mars concernant les nouveaux règlements autour du recrutement de la main-d’œuvre étrangère dans le secteur textile. François Woo avait déclaré il y a une semaine que la délocalisation des activités de son usine était « inévitable », en raison des coûts de production jugés trop élevés à l’île Maurice et les « blocages administratifs ». Ce qui avait emmené François Woo à dire que « l’environnement n’est pas propice à opérer à l’île Maurice ». Mais François Woo s’est ravisé après la décision prise le Conseil des ministres vendredi 4 mars : « Ce n’étaient pas des menaces ou un coup de tête. Il y avait ce risque. Mais le gouvernement a défini un cadre aujourd’hui. Nous opérerons dans ce cadre. Il n’y a aucun risque de délocalisation. La CMT ne va pas délocaliser », précise François Woo sur Radio Plus. Le patron de la CMT précise toutefois que certaines activités de son usine pourraient être délocalisées afin de pouvoir produire des produits qui ne peuvent être fabriqués chez nous pour des raisons de coûts.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !