Magazine

Francis Chapus, artiste : coup d’envoi d’une nouvelle vie

Francis Chapus, ascension du Morne avec son tableau. Francis Chapus, ascension du Morne avec son tableau.

Il a choisi l’île Maurice pour son ultime voyage. Francis Chapus a déposé ses bagages il y a quelques mois et c’est à travers nos merveilleux paysages qu’il puisera son inspiration pour peindre ses prochains tableaux sur le thème Les Amazones et les bleus de l’océan Indien.

Maurice ne cessera jamais de fasciner les voyageurs du monde entier. Cette belle île n’a pas laissé insensible l’artiste peintre Francis Chapus. Ce Français de 76 ans, a parcouru de nombreux pays à la recherche d’inspirations artistiques. Mais il a choisi l’île Maurice pour vivre sa retraite et c’est ici qu’il commencera une nouvelle série de tableaux intitulée les Amazones et les bleus de l’océan.

« J’ai choisi Maurice pour la beauté de ses paysages et la gentillesse des Mauriciens. Pour peindre ma prochaine collection, je suis sûr d’y trouver de belles inspirations, mais aussi des silhouettes de femmes qui prendront les formes des amazones », fait-il ressortir.

Lancer de la toile du haut du Morne.
Lancer de la toile du haut du Morne.

Pour le coup d’envoi de sa nouvelle vie et immortaliser cette grande décision, Francis Chapus a grimpé la montagne du Morne le 28 novembre pour y donner une de ses toiles en offrande à la nature.

« Afin de laver mon esprit et mon âme des dizaines de pays où j’ai vécu avec mon épouse, j’ai souhaité offrir ma plus grande toile à ma nouvelle terre d’accueil, l’Ile Maurice. Mon choix est celui d’un tableau représentant un homme observant derrière une porte entrouverte. Une vision de moi-même, gardant un pied dans le passé, tout en regardant vers mon futur et de nouvelles opportunités », explique-t-il.

Il a choisi la montagne du Morne pour accomplir cette tâche, un geste symbolique en tant qu’artiste. Malgré son âge, Francis Chapus n’a pas abandonné devant la difficulté et a entamé une randonnée de deux heures, accompagné d’un professionnel et de quelques proches, tout en portant sa toile. Il nous confie que c’était tout de même très dur, mais que cela constituait un véritable challenge qu’il est fier d’avoir relevé haut la main.

Vernissage de ses anciens tableaux à la galerie Anbalaba à Baie-du-Cap.
Vernissage de ses anciens tableaux à la galerie Anbalaba à Baie-du-Cap.

« Le haut du Morne est un vrai symbole pour l’île et donc pour moi aussi. J’ai pu escalader cette montagne à mon propre rythme. C’est ma façon à moi de me nettoyer de mes précédents voyages et aussi faire un geste envers l’île Maurice », confie-t-il. Soucieux de l’environnement, la toile a été récupérée et sera offerte à une ONG de la région. Il ajoute qu’il ne regrette pas d’avoir souffert et si cela était à refaire, il n’hésiterait pas une seconde. Cette aventure a pu lui faire découvrir une autre facette de Maurice et encore plus, la montagne du Morne.

Un architecte à l’âme artistique

Francis Chapus est né le 6 juillet 1943 à Paris. Ancien élève de l’École des arts appliqués de Paris, il fut aussi diplômé de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts en 1967. Mais il choisit l’architecture pour en faire son métier d’avenir. C’est sa profession d’architecte qui le poussera aux voyages, il s’installera dans une dizaine de pays, notamment en Afrique noire, au Maroc, en Grèce, en Italie.

Il aime peindre sur de grandes toiles et ne s’éloigne guère des volumes et des constructions, comme pour évoquer le travail sacré du bâtisseur. Il s’installe à Nice sur la Côte d’Azur en 1970 et ne cesse plus de peindre tout en poursuivant sa carrière d’architecte. Il expose ses œuvres à Saint-Paul de Vence, dans les Alpes-Maritimes, à la Galerie l’Espace. Puis il s’installe dans la presqu’île de Saint-Tropez en 2003 où il crée sa propre Galerie, la Galerie Francis Chapus. Le vieux village perché de Grimaud l’accueille au pied du Château. Jour après jour, il découvre la région du Var et crée à Ramatuelle sa maison-atelier au-dessus de la mer. En 2006, il s’installe à Venise, dans le quartier des artistes, le Dorsoduro, où il succombe à son tour aux visions de cette ville magique qui a séduit et inspiré tant de peintres avant lui.

Toujours plus passionné par les voyages, c’est à Maurice qu’il fait le choix de s’installer définitivement, afin de trouver de nouvelles sources d’inspiration dans le sud de l’île. Ses toiles seront exposées à la galerie d’art Anbalaba à Baie-du-Cap, et disponibles en ligne sur son site internet www.francischapus.com.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !