Politique

Forum-débat MMM : un ministère pour les personnes âgées réclamé

MMM Plusieurs propositions ont été faites de la part de l'assistance au Policy Committee du MMM.

Le Policy Committee du Mouvement militant mauricien (MMM) a poursuivi sa série de consultations auprès de différents groupes de citoyens en vue d’élaborer le manifeste électoral du parti. Vendredi, la présidente du comité, l’ex-universitaire Sheila Bunwaree, a lancé les débats autour de la situation des personnes âgées à travers le pays. Aux côtés de son camarade de parti, le Dr Satish Boolell, elle a aussi donné la parole à des invités, à l’instar du sociologue et universitaire Ibrahim Khoodoruth et Vijay Naraidoo, président de la commission des droits des personnes âgées de l’Ong DIS-MOI. La création d’un ministère pour les personnes âgées et d’un Ombudsperson font partie des propositions.

« Un Ombudsperson for the elderly, il est temps d’y songer », a déclaré Sheila Bunwaree en réaction aux différentes propositions faites par les invités et l’assistance. Le sociologue Ibrahim Khoodoruth a poussé l’idée un peu plus loin : « N’est-il pas temps de créer un ministère des personnes âgées ? Ce serait un ministère qui s’occuperait des problèmes de santé, de logement… les personnes âgées ont surtout besoin d’attention et de savoir qu’ils existent et ont un rôle à jouer. Il faut les aider à contribuer. »

Vijay Naraydoo est également revenu sur l’idée d’un Ombudsperson, notamment en se référant à la Convention internationale des droits des personnes âgées : « L’heure est venue d’avoir un Ombudsperson pour les personnes âgées, avec des enquêteurs ; idem pour un ministère dédié. »

Au-delà de ces nouvelles institutions, il s’est prononcé en faveur d’un retour de l’enseignement des valeurs humaines dans les écoles afin de promouvoir le respect des personnes âgées. « Je suis également en faveur d’un village des personnes âgées plutôt que les homes actuels. Mais il faut des soigneurs qui soient qualifiés et aient la vocation. »

Satish Boolell a suggéré une extension de la santé gratuite aux pratiquants du privé pour les personnes de plus de 65 ans : chaque personne âgée se ferait enregistrer auprès d’un médecin du privé et obtiendrait des soins gratuitement, contre une somme que le gouvernement verserait directement au médecin. Cela aurait le mérite de décentraliser les soins de santé et d’éviter les longues attentes dans les hôpitaux publics. Les personnes âgées de l’assistance ont également fait plusieurs propositions, dont une allocation de transport pour chaque personne de plus de 60 ans plutôt que le système actuel de transport gratuit, la construction d’un home dans chaque district du pays, la révision de la suspension de la pension de vieillesse quand le récipiendaire est hors du pays, la construction d’un hôpital gériatrique.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !