Actualités

Forum-débat du PMSD à Caroline : 20 % de jeunes Bleus aux prochaines élections

Xavier- Luc Duval

L’avenir du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) c’est d’aller aux prochaines élections avec 20 % de jeunes comme candidats, incluant les femmes. C’est ce qu’a affirmé Xavier- Luc Duval lors d’un forum-débat à Caroline, mercredi soir. Il a, d’ailleurs, confirmé que le parti ira avec un partenaire aux élections législatives et reste impassible sur le fait que les négociations devront inclure un candidat bleu par circonscription.

Le premier thème abordé a été le changement climatique. Xavier-Luc Duval a axé son discours sur les dangers du changement climatique tout en faisant le lien entre les tempêtes, dont celle qui a frappé les Bahamas en début de semaine.

Xavier-Luc Duval a aussi parlé du fléau de la drogue synthétique. Le moindre mal, selon lui, c’est de venir avec une légalisation pour éviter que les jeunes aillent vers la drogue de synthèse. « Il faut agir sans hypocrisie », a-t-il souligné

Présent à ce forum, Fabrice Rajah, un athlète mauricien et médaillé d’or aux derniers Jeux des îles de l’océan Indien, dit s’être retrouvé sans emploi après ces Jeux. Pour Xavier- Luc Duval, «c’est le devoir du gouvernement d’honorer les athlètes en leur offrant un emploi avant les prochaines élections générales ».

 Le sport a dominé les débats, surtout l’encadrement des sportifs. Ce point a été soulevé par les jeunes sportifs présents. Pour répondre à cela, Xavier-Luc Duval a souligné que « le pays n’avait pas besoin d’un stade à Rs 5 milliards mais plutôt d’infrastructures sportives dans les 20 circonscriptions ». Il a aussi critiqué l’état des stades existants.

Le chômage chez les jeunes diplômés a également été abordé. Répondant à un des jeunes qui a soulevé ce point, le leader des Bleus a affirmé que c’est un «vrai problème » dans le pays. « Il faut s’assurer que les jeunes trouvent du travail », dit-il, tout en soulignant « la nécessité d’avoir une commission pour contrer la discrimination et imposer la méritocratie ». 

Pour le leader des Bleus, les jeunes doivent savoir choisir leurs filières d’études pour être en mesure de trouver du travail. Il a critiqué « le faible niveau des universités publiques » soulignant que cela constitue « un handicap pour les jeunes qui veulent trouver du travail à l’étranger et dans certains secteurs de pointe». Prenant en exemple l’industrie touristique, il se dit « triste » de constater le nombre d’étrangers travaillant dans le secteur. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation