Economie

Forum de l’Ocorian : comment stimuler les investissements en Afrique

Forum de l’Ocorian L’événement s’est articulé autour de l’impact de l’industrie mauricienne sur le commerce et les investissements en Afrique.

« L’investissement des entreprises en Afrique est essentiel car il contribue au développement du continent. Toutefois, avant tout investissement, plusieurs questions doivent être soulevées », a déclaré Usha Dwarka-Canabady, secrétaire aux Affaires étrangères.

Elle est intervenue lors du premier forum organisé par la firme Ocorian qui s’est tenu à Maurice le jeudi 24 janvier à Ébène. L’événement s’est articulé autour de l’impact de l’industrie mauricienne sur le commerce et les investissements en Afrique et de la valeur ajoutée.
Parmi les questions à se poser, selon Usha Dwarka-Canabady, sont les critères d'éligibilité d’un projet qui doivent être évalués en fonction de l'efficacité de celui-ci. « Quel sera l’impact de ce projet dans le pays une fois mis en demeure ? », se demande-t-elle. Ou encore, quelle sera la capacité d’absorption des pays concernés par rapport aux investissements ?

Par ailleurs, Carla Osorio, Chef de Coopération à la Délégation de l’Union européenne auprès de Maurice et des Seychelles, a indiqué que l'aide au développement a largement contribué à réduire la pauvreté dans le monde, tout en soulignant que l’Union européenne (UE), ainsi que ses États membres, ont fourni, en 2017 seulement, plus de 75 milliards d’euros. Elle s’est aussi appesantie sur les stratégies de l'UE pour l'Afrique telles qu'elles sont décrites dans le ‘EU Africa External Investment Plan’.

L’objectif est de renforcer les relations économiques et commerciales entre l'UE et l'Afrique à travers les investissements et la création d'emplois. La Commission propose de stimuler les investissements, d'attirer davantage les investisseurs privés, de soutenir l'éducation et le développement des compétences pour l'employabilité, de stimuler le commerce et d'améliorer le climat des affaires.

La deuxième partie du forum a été consacrée à la valeur ajoutée des sociétés qui investissent en Afrique. Pour cela, Mahen Govinda, regional head Ocorian AMEA – client services, indique qu’il est important de mettre les choses en perspective. « Les chiffres sont à l’appui. Il y a beaucoup d’investissements qui passent par Maurice pour aller vers l’Inde ou l’Afrique », dit-il. Pour Mahen Govinda cependant, la question reste à savoir comment ajouter plus de valeur, de services, autour de ce flux de capitaux qui transitent par Maurice et qui atterrissent dans ces régions.

Les objectifs de la Commission européenne

  • Créer jusqu'à 10 millions d'emplois en Afrique dans les cinq prochaines années.
  • Permettre à 24 millions de personnes d'avoir accès à des routes.
  • Permettre à 750 000 personnes de suivre des formations professionnelles pour le développement des compétences.
  • Faire en sorte que 30 millions de personnes et d'entreprises ont accès à la fourniture d'électricité.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !