Live News

Formation du gouvernement : nouveau cabinet ministériel, nouveaux ministères 

Beaucoup de ministères, dont certains ont été modifiés en étant greffés à d’autres, sont appelés à assumer de nouvelles responsabilités et en perdent d’autres au passage. Le changement d’appellation ne vise pas forcément à épater la galerie, car certains seront tenus de s’occuper de secteurs dont les problèmes méritent une attention particulière. 

Vent de changement avec la création de nouveaux ministères ou la scission de certains pour en former de nouveaux. C’est le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui assumera les responsabilités laissées vacantes par sir Anerood Jugnauth (SAJ) suivant son départ. Initialement, certaines responsabilités du Prime Minister’s Office avaient changé de main quand SAJ avait été nommé ministre mentor. Pravind Jugnauth sera ainsi chargé de la Défense et de Rodrigues. Il s’occupera aussi des îles éparses et de l’intégrité territoriale. Durant le précédent mandat, les îles éparses étaient placées sous la responsabilité du ministre des Collectivités locales. 

Autre changement : la scission du ministère des Infrastructures publiques et du Transport en deux ministères distincts. Cette séparation donne naissance au ministère du Transport terrestre et du Métro léger (ministry of Land Transport and Light Rail ; NdlR), qui sera placé sous la houlette d’Alan Ganoo, ainsi qu’au ministère de l’Infrastructure nationale et du Développement communautaire (ministry of National Infrastructure and Community Development ; NdlR) placé sous la responsabilité de Bobby Hurreeram.

Le ministère de l’Éducation perd une composante : Human Resources Training. Celle-ci est annexée au ministère de l’Emploi géré par Soodesh Callichurn. Cette démarche est intentionnelle, car elle vise, selon ce dernier, à mieux former les jeunes pour des emplois productifs. 

Un autre ministère à subir un changement est celui de l’Environnement. Il ne s’occupera plus des catastrophes naturelles. Cette prérogative revient désormais au ministère des Collectivités locales dont se chargera Anwar Husnoo (ministry of Local Government, Disaster and Risk Management ; NdlR). Kavi Ramano s’occupera de la gestion des déchets solides et du changement climatique (ministry of Environment, Solid Waste Management and Climate Change ; NdlR). 

Le ministère de l’Intégration sociale a, quant à lui, été greffé à celui de la Sécurité sociale. Tout le portefeuille (ministry of Social Integration, Social Security and National Solidarity ; NdlR) a été confié à Fazila Jeewa-Daureeawoo. 

Tout ce qui a trait aux logements sociaux sera géré par le ministère du Logement (ministry of Housing and Land Use Planning ; NdlR). Celui-ci a été confié à Steven Obeegadoo. 

Deux ministères ont changé d’appellation pour mieux répondre aux nouveaux défis auxquels ils seront confrontés. Le ministère de la Jeunesse et des Sports devient le ministry of Youth Empowerment, Sports and Recreation. Le but étant de mettre d’avantage l’accent sur le jeunes en manque de repères. Puis il y a le ministère des Coopératives et des Petites et moyennes entreprises qui devient le ministry of Industrial Development, SMEs and Cooperatives. Ce ministère devra veiller au bon développement du secteur industriel à Maurice. 


Zoom

Sept ministres néophytes 

Sept élus seront pour la première fois ministres. Il s’agit du Dr Renganaden Padayachy, ministre des Finances et du Développement économique ; de Darsanand Balgobin, ministre de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation ; du Dr Kailesh Kumar Singh Jagutpal, ministre de la Santé et du Bien-être ; de Sudheer Maudhoo, ministre de l’Économie océanique, des Ressources marines, de la Pêche et du Transport maritime ; de Kalpana Devi Koonjoo-Shah, ministre de l’Égalité des genres et du bien-être de la famille ; d’Avinash Teeluck, ministre des Arts et du patrimoine culturel et finalement, de Teeruthraj Hurdoyal, ministre de la Fonction publique.

Ces vieux routiers qui occupent un ministère pour la première fois

Deux élus de l’Assemblée nationale depuis quelques années sont ministres pour la première fois : Kavydass Ramano et Mahendranuth Sharma Hurreeram. Le premier est ministre de l’Environnement et le second ministre des Infrastructures nationales et du Développement communautaire. 

Trois revenants 

Trois anciens du Mouvement militant mauricien ont obtenu un portefeuille ministériel. Alan Ganoo est le nouveau ministre du Transport routier et du Light Rail. Steven Obeegadoo est le ministre du Logement et de la gestion des Terres. Joe Lesjongard est le ministre du Tourisme.

Quid des femmes ?

Le 16 décembre 2014, trois femmes avaient prêté serment, notamment Leela Devi Dookun-Luchoomun, Fazila Jeewa-Daureeawoo et Aurore Perraud. Cette dernière a par la suite quitté le gouvernement et fut remplacée par Roubina Jadoo-Jaunbocus. 

Le mardi 12 novembre, lors de la prestation de serment à la State House, seules trois femmes sont devenues ministres : Leela Devi Dookun-Luchoomun, Fazila Jeewa-Daureeawoo et Kalpana Devi Konjoo-Shah. La première est vice-Première ministre et ministre de l’Éducation, la seconde ministre de l’Intégration sociale et de la Sécurité sociale alors que la fille de Prem Koonjoo, hérite du portefeuille de l’Égalité des genres et du Bien-être de la famille. 

Un seul ministère au ML

Le Muvman Liberater (ML), partenaire du Mouvement socialiste militant (MSM) au sein de l’Alliance Morisien, n’a eu qu’un seul ministère. Cela concerne uniquement son leader Ivan Collendavelloo qui conserve son poste de Premier ministre adjoint et ministre de l’Énergie et des Utilités publiques. Ce qui est bien moins, comparé à 2014. Ismaël Rawoo, un des deux autres candidats du ML, est le secrétaire parlementaire privé des circonscriptions nos 13 et 3. L’autre candidat du ML est Zahid Nazurally. 

De 2014 à 2019, le ML avait obtenu quatre ministères, notamment celui de l’Énergie avec Ivan Collendavelloo, celui du Tourisme avec Anil Gayan, celui de la Santé avec Anwar Husnoo et finalement celui de la Fonction publique avec Eddy Boissezon. Le ML avait également un secrétaire parlementaire privé notamment Toolsyraj Benydin et le poste de Deputy Chief Whip attribué à Ravi Rutnah. Pour ces élections, Anwar Husnoo a changé de camp pour être candidat du MSM.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !