Live News

Formation des diplômés : une enquête sur des décaissements sous le SME Employment Scheme

L’Independent Commission Against Corruption (Icac) mène une enquête sur la gestion du SME Employment Scheme et sur les personnes qui sont placées au sein des PME à travers ce programme. La commission subodore des malversations des fonds publics. 

La commission anticorruption vient d’ouvrir une nouvelle enquête au sein de SME Mauritius Ltd. Cela concerne principalement le SME Employment Scheme, car ce plan serait mal géré, selon des dénonciateurs. L’Icac est en présence de plusieurs documents qui portent à croire qu’il y a eu abus de l’argent public. 

Un proche de ce dossier avance que ceux qui travaillent à leur propre compte et des diplômés qui ont pu s’inscrire eux-mêmes dans le système, bénéficieraient frauduleusement de l’allocation mensuelle de Rs 14 000 avec la complicité des entreprises. Cette source indique aussi que, dans certains cas, l’allocation est partagée entre l’employeur et le diplômé.

SME Mauritius Ltd est soupçonnée de complicité dans cette manœuvre, l'Icac veut établir si des entreprises qui ne sont pas légalement enregistrées ont pu bénéficier de ces fonds. De même, si des sociétés en opération depuis moins de dix mois en ont indûment bénéficiés. Et si, de nombreuses entreprises ont pu choisir elles-mêmes les stagiaires, alors que cette responsabilité incombe à SME Mauritius. 

À cet égard, l'Icac souhaite confirmer si des PME ont pu recruter des diplômés ayant des relations étroites avec eux, les plaçant ainsi dans une situation de conflit d’intérêts. L'Icac est en présence du cas où un proche d’un cadre de SME Mauritius Ltd aurait bénéficié de ce programme. Il est même arrivé qu'un stagiaire aurait perçu cette allocation alors qu'il poursuivait des études à l'étranger. L'Icac veut savoir si SME Mauritius Ltd aurait également versé un excédent de paiement aux stagiaires, de sorte que des allocations mensuelles complètes ont été allouées aux stagiaires alors que les cours n’avaient duré que quelques jours. Et s'il y aurait également eu de nombreux cas de favoritisme dans la répartition des diplômés. 

En revanche, il y a certaines PME qui n’ont reçu aucun diplômé et qui se sentent discriminées. Ce sentiment est également partagé par les diplômés qui attendent indûment d'être placés en entreprise. Compte tenu du nombre élevé de diplômés sans emploi et du nombre élevé de PME, il semblerait que SME Mauritius Ltd a échoué dans la réalisation de l'objectif consistant à placer 1 000 diplômés dans le système.

Interrogé à cet effet, Ravin Rampersad, Chief Executive Officer de SME Mauritius, a souligné qu’il n’est au courant de l’ouverture d'aucune enquête par la commission anticorruption. « Il y a eu plusieurs lettres de dénonciation dans le passé, mais jusqu’à présent, je n’ai pas entendu parler d’enquête », dit-il.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !