Faits Divers

Forbach: Menaces de mort et injures à l’endroit de DJ Given

Cris, pleurs, menaces et injures. C’est dans une atmosphère hostile que l’exercice de reconstitution des faits de l’accident de Forbach s’est déroulé, jeudi, sous forte mobilisation policière. Barlen Mardaymootoo, alias DJ Given, et Mathieu Coret, les deux conducteurs impliqués dans l’accident qui a causé la mort du couple Arvind et Manisha Shamloll, sont revenus sur le lieu de l’accident. Les proches de Manisha Shamloll ont crié leur colère lorsque DJ Given s’est soumis à l’exercice qui a duré plus de deux heures. L’exercice de reconstitution des faits a débuté avec une heure de retard. Annoncé pour 11 heures, c’est peu après midi que les officiers du CID ont commencé l’exercice. Après un détour par Forbach, où plusieurs unités de la police s’étaient regroupées, Barlen Mardaymootoo, le premier à s’être soumis à l’exercice de reconstitution, s’est dirigé à Grand-Baie, accompagné des enquêteurs du Central CID. À Grand-Baie, le jeune homme de 29 ans est revenu en détail sur le parcours que son ami Mathieu Coret et lui ont emprunté. Il a expliqué aux policiers qu’en sortant du club de strip-tease, ils se sont rendus dans une boîte de nuit, toujours à Grand-Baie. Puis, poursuit-il, ils se sont dirigés vers un snack un peu plus loin. Ils ont ensuite pris leurs bolides respectifs pour se rendre à Fond-du-Sac. Barlen Mardaymootoo a indiqué aux enquêteurs du CCID qu’ils se sont ensuite engagés dans une course folle. « Mo ti envie tester machine », devait informer le DJ qui avait « tuné » sa Honda Civic. Les deux prennent l’autoroute et s’engagent dans une course effrénée, raconte Barlen Mardaymootoo. Ils ratent le rond-point menant vers Fond-du-Sac et poursuivent leur trajet pied au plancher. Ils traversent l’autoroute à Forbach et au rond-point de Labourdonnais, ils reprennent la direction du Nord. Il a refait tout le trajet avec les policiers. Les éléments de l’ERS, de la SSU, du CID de Piton se sont particulièrement mobilisés pour la partie de l’exercice qui s’est déroulée à Forbach. En effet, les proches des victimes attendaient l’arrivée du jeune conducteur. Lorsque Barlen Mardaymootoo est sorti de la voiture de police pour poursuivre ses explications, il a subi des menaces des membres de la famille de Manisha Shamloll, qui aurait fêté ses 23 ans aujourd’hui.

« Pa provok koler la fami »

« Si gagne twa, mo touille toi. » Tels sont les menaces qu’ont proférées ces proches de la jeune femme. Les éléments de la SSU ont dû intervenir pour les empêcher de s’en prendre physiquement au jeune homme. Les consignes d’un enquêteur au jeune homme étaient claires : « Pa get dan droite pou pa provok la koler la fami. » Alors que Barlen Mardaymootoo poursuit ses explications sur son positionnement sur la route au moment de l’impact, il est, une nouvelle fois, la cible de menaces et d’injures. Les policiers de la SSU et des autres unités ont dû une nouvelle intervenir pour les calmer. Le DJ a soutenu aux policiers qu’il roulait à environ « 95 à 105 km/h » lorsqu’il a doublé la voiture de son ami. « La motocyclette était sur la voie lente de l’autoroute puis subitement elle s’est retrouvée dans la voie rapide, sans utiliser son clignotant. Le deux-roues a frôlé ma voiture et l’engin a zigzagué sur la droite. Mone passe troisième et mone aller », raconte Barlen Mardaymootoo. Puis, le DJ est remonté avec les policiers pour leur montrer où Mathieu Coret et lui s’étaient arrêtés pour changer un pneu crevé. Entre-temps, la famille de Manisha Shamloll est repartie. Mathieu Coret a refait le même trajet que son ami DJ depuis Grand-Baie. Il a corroboré la version de Barlen Mardaymootoo. Une fois à Forbach, il a expliqué que DJ Given a voulu passer devant lui sur la voie rapide et la voiture de son ami a touché la motocyclette. Il a indiqué aux limiers et aux photographes de la police le lieu où il pense que l’impact entre la voiture de DJ Given et la motocyclette des Shamloll a eu lieu. « Je devais faire entre 90 et 100 km/h. J’ai senti mes roues du flanc gauche passées sur la motocyclette », a-t-il précisé aux enquêteurs du CCID. L’exercice a pris fin vers 15 h 15. Les deux hommes ont été reconduits en cellule policière.
Related Article

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !