Live News

Fonds de pension des employés : Air Mauritius économise Rs 2,35 milliards en changeant des conditions

Le dossier était un casse-tête depuis plusieurs années. Finalement, une solution semble avoir été trouvée. Le fonds de pension d’Air Mauritius était déficitaire de Rs 5,05 milliards. En revoyant certains aspects des bénéfices, et grâce à une injection de Rs 2,7 milliards, le 1er octobre dernier, le trou a été comblé. Les quelque 400 bénéficiaires ont été informés, le jeudi 20 janvier, par le Board of Trustees d’Air Mauritius Limited Pension Scheme.

Mécontents du fait qu’ils percevront moins d’argent, certains bénéficiaires comptent porter l’affaire devant la justice.

Chez Air Mauritius, il y a deux types de plan de pension. Le premier est basé sur les Defined Benefits et le second sur les Defined Contributions. Ceux inscrits au second plan perçoivent, à leur retraite, une pension basée sur leurs contributions au fil des années. Tous ceux qui ont pris de l’emploi chez Air Mauritius depuis ces 20 dernières années ont été inscrits sur ce plan, qui ne pose aucun souci particulier à ce jour.

Par contre, le plan de pension basé sur les Defined Benefits, où c’est Air Mauritius qui contribue et qui permet aux employés de pouvoir partir à la retraite après avoir fait une carrière de 33 1/3 ans au sein de la compagnie nationale d’aviation et de bénéficier d’une pension équivalente à 2/3 de leur dernière paie posait un problème majeur.

De par sa structure, elle était devenue lourdement déficitaire, au point où il fallait combler un trou de Rs 5,05 milliards. Et c’était à Air Mauritius de trouver cet argent, alors qu’elle faisait face à des problèmes financiers depuis plusieurs années. Le dossier était donc un des gros casse-têtes sur lesquels les administrateurs ont dû se pencher, lorsqu’ils ont pris en main la compagnie, le 22 avril 2020, date à laquelle Air Mauritius a été placée sous administration volontaire par son conseil d’administration. Aucune solution tangible n’avait pu être trouvée. « Le Board of Trustees a travaillé sur différentes options avec ses conseillers afin de préserver les bénéfices des membres du plan Defined Benefits », indique un courriel envoyé aux membres, le 20 janvier dernier.

Après avoir étudié les différentes solutions, « le Board n’a eu d’autres options que d’amender les règles de la section des Defined Benefits en enlevant la réévaluation des pensions différées et en réduisant la hausse annuelle de la pension ». Car les bénéficiaires avaient droit à une hausse annuelle de 3 % de leur pension. Or, la hausse passe maintenant à 0,25 % seulement. La mesure est appliquée avec effet rétroactif à partir du 31 décembre 2021. « En amendant ces règles, le trou a été réduit de Rs 5,05 milliards à Rs 2,7 milliards sans affecter les bénéfices accrus des membres de la section des Defined Benefits. L’aval au préalable de la Financial Services Commission a été obtenu », précise le Board of Trustees.

En parallèle, le 1er octobre dernier, Air Mauritius a injecté Rs 2,7 milliards dans le fonds, afin de combler le trou qui restait. Depuis, la compagnie a arrêté de contribuer au fonds.

La conséquence est grande pour les bénéficiaires. Car, dorénavant, s’il y a un nouveau trou, c’est-à-dire, si le retour sur investissement est moindre que celui projeté ou si l’espérance de vie est plus élevée que prévu, les pension benefits des membres « devront être réduits, du fait que la compagnie ne fera plus de contributions additionnelles pour combler le trou ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !