Live News

Fondateur du dharmendra fans club en 1974 - Lachanah : «J’espère rencontrer Dharam»

Lachanah Avala-Guraya tenant fièrement une fiche retraçant toute la filmographie de son acteur favori, Dharmendra. Lachanah Avala-Guraya possède toute une collection des films de son acteur préféré.

Lachanah Avala-Guraya, 74 ans, a été enseignant de la langue télougou pendant 36 ans au niveau du primaire. À la fin de sa carrière, il a aussi été assistant recteur. Mais, surtout, il a fondé un fan club, et pas n’importe lequel, dans sa jeunesse.

Nous sommes dans les années 70. La « Dharmendra mania » fait rage en Inde et à Maurice. Le jeune Lachanah Avala-Guraya, cinéphile avide, est un fan inconditionnel de celui qui est affectueusement appelé Dharam, dont il suit le parcours depuis son premier film Dil Bhi Tera Hum Bhi Tere (Mon cœur est à toi, je suis entièrement à toi), en 1960. En 1974, l’habitant de Bramsthan Street, Amitiés, Rivière-du-Rempart, décide de fonder le Dharmendra Fans Club. Quarante-huit ans après, celui-ci est toujours actif.

« À l’époque, il y avait un journal appelé Observer avec lequel était associé Edouard Maunick. Ce journal a organisé un quiz auquel j’ai pris part et obtenu le premier prix. Edouard Maunick est venu dans le Dharmendra Fans Club pour me remettre le prix devant les membres du club », se souvient Lachanah Avala-Guraya. 

Les 25 membres initiaux du Dharmendra Fans Club se réunissent d’abord dans une bâtisse en bois et tôle de 10 pieds x 10 pieds qu’ils louent. Aujourd’hui, il se situe dans la maison même de Lachanah Avala-Guraya. Son épouse et leurs enfants, un fils et deux filles, sont tous fans de Dharmendra.

Lachanah Avala-Guraya regrette de ne pas avoir rencontré son acteur préféré en chair et en os bien qu’il se soit rendu en Inde en cinq occasions. « Primo, sa résidence était trop loin de notre hôtel. Secundo, on m’a dit qu’il était si occupé qu’il était plus facile d’avoir rendez-vous avec le Premier ministre indien que lui ! » déclare-t-il avec un large sourire. Mais il ne désespère pas. Il compte se rendre en Inde l’année prochaine et il espère que cette fois-ci, il aura plus de chance.

Si le septuagénaire ne l’a jamais vu en chair et en os, par contre Dharmendra lui a répondu quand il lui a écrit une lettre pour lui exprimer son admiration. Non seulement Dharam lui a répondu, mais il lui a aussi envoyé une photo. Il se rappelle qu’en 1975, le père de Dharmendra était venu à Maurice à l’occasion de la World Hindi Conference organisée au Dayanand Anglo-Vedic College (DAV).

Son film préféré de Dharmendra ? Sans surprise, il s’agit de Sholay (La Flamme qui consume tout), sorti en 1975, qu’il a vu des dizaines de fois. Il possède d’ailleurs une copie originale du film qu’il a prêtée à d’autres fans de l’acteur. Il connaît par cœur tous les dialogues de la scène finale !

Bien entendu, Lachanah Avala-Guraya a collectionné les plus grands films de Dharmendra : Phool Aur Patthar (La Fleur et le roc), Mera Gaon Mera Desh (Mon village, mon pays), Samaadhi (La Tombe). À l’époque, il va voir les films de son acteur préféré à la salle Baroda qui se trouvait à Rivière-du-Rempart. Quelques fois, il se rend à Port-Louis, au Luna Park ou au Cinéma des Familles (là où fut projeté Sholay). Luna Park est connu pour avoir projeté un autre célèbre film de Dharmendra, Yaadon Ki Baraat (1973) de Nasir Hussein. « Mes petits-enfants aiment beaucoup ce film. Ils me demandent souvent de le jouer pour eux », confie le septuagénaire.

Il part au cinéma avec son épouse et plus tard ses enfants aussi. S’il est seul, il enfourche son vélo puisque la salle Baroda n’était pas aussi éloignée de Bramsthan. En ce temps-là, le billet coûte Re 1,25 pour les sièges du balcon et de Première. Une salle de cinéma était divisée en trois parties : balcon, Première et Seconde. La Seconde était le compartiment le plus rapproché de l’écran et coûtait Re 1,00.

Du Dharmendra Fans Club, il ne reste aujourd’hui que trois membres de cette époque. D’autres jeunes n’ont-ils pas adhéré au club ? « Si, il y a eu des jeunes mais après, quand d’autres acteurs ont fait leur apparition, ces jeunes sont partis. Dharmendra était devenu trop vieux pour eux ! » répond-il avec un sourire. Dharmendra aura 87 ans ce 8 décembre.

Parcours

Lachanah Avala-Guraya a commencé sa carrière d’enseignant de la langue télougou à l’école du gouvernement de Goodlands avant de bouger vers l’école de Piton. En 1972, il est transféré à l’école de Belle-Vue-Maurel (il y avait étudié en 1958). Il y sera nommé Deputy Head Teacher. Quand il prend sa retraite en 2008, il part sous l’ovation de ses collègues pour qui il faisait la fierté de cette institution. Ses collègues lui ont fait une haie d’honneur. 
Fidèle lecteur de nos publications, il aime particulièrement la rubrique Acteurs du passé dans nos pages Bollywood de jeudi.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !