Live News

Fonction publique : directives émises pour recruter 5 300 fonctionnaires

Fonction publique Certains postes vont être créés, alors que d’autres existants seront supprimés.

À quelque mois des élections générales, le ministère de la Fonction publique a émis une circulaire pour demander de recruter 5 300 fonctionnaires dans le plus bref délai. Outre cela, il y aura aussi la promotion de 3 771 fonctionnaires.

À la suite de l’adoption de l’Appropriation Bill à l’Assemblée nationale, le ministère de la Fonction publique a pris des mesures concernant les nouveaux postes créés dans le Budget 2019/2020 et qui seront publiés dans le prochain Civil Establishment Order (CEO) après l’obtention des autorisations nécessaires. Afin de ne pas retarder le processus de recrutement à ces postes, les responsables des ministères ont été avisés qu’ils peuvent engager une action visant à remplir ces postes, à titre temporaire, dans l’attente de la publication du CEO 2019. Des dotations ont été insérées au Budget 2019/2020 pour ces postes.

C’est ce qu’a fait comprendre Jean Maxy Simonet, Secretary for Public Service au ministère de la Fonction publique, dans une circulaire adressée au début du mois à tous les responsables des ministères et départements.

Au ministère de la Fonction publique, on indique que des fonds sont prévus pour remplir 9 071 postes. Cela concerne notamment 5 300 nouveaux postes et 3 771 postes actuellement vacants et qui sont à remplir par le biais de promotions à des fonctionnaires déjà en service. « Au sein de la force policière, il y aura le recrutement de 600 constables, 481 Management Support Officers seront recrutés par le ministère de la Fonction publique de même que 114 Word Processing Operators. Cinquante aspirants infirmiers seront recrutés par le ministère de la Santé, de même que 200 Health Care Assistants et 159 enseignants seront recrutés au cycle secondaire par le ministère de l’Éducation », indique-t-on.  

Suppression de 89 postes

Outre la création de postes, il y aura aussi d’autres qui seront abolis. Il y a 89 postes qui seront supprimés dans le prochain CEO. Cela concerne les postes qui n’ont pas été remplis depuis plusieurs années et qui ne font plus partie de la structure du ministère ou département concerné; les postes créés dans les ministères et départements pour absorber les employés d’anciennes organisations telles que  le Control Board et le Tobacco Board et qui sont devenus vacants à la suite du départ à la retraite de ces fonctionnaires; et le départ à la retraite des titulaires de postes évanescents comme recommandé dans le rapport 2016 du Pay Research Bureau.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !