Live News

Fonction publique : 5 800 postes à pourvoir avant la fin de juin 2023

Des directives ont été données pour le recrutement de fonctionnaires dans différents ministères et départements.

Recrutement massif dans la Fonction publique. Sur les 8 353 postes vacants actuellement, 5 800 doivent être pourvus d’ici la fin de l’année financière en cours.

La Fonction publique recrute massivement. Des dispositions ont été prises pour pourvoir les 8 353 postes actuellement vacants, dont 4 697 par intégration et 3 656 par voie de promotion. C’est ce qu’indique Bojrazsingh Boyramboli, Secretary for Public Service du ministère de la Fonction publique, dans une circulaire adressée à tous les responsables des ministères et départements. Une copie a été transmise au Secretary to Cabinet et chef de la Fonction publique.

Bojrazsingh Boyramboli explique que l’objectif est de pourvoir au moins 70 % des postes vacants, soit environ 5 800, pendant l’exercice 2022/2023. Il précise que cela est considéré comme un indicateur de performance majeur des ministères et départements. Leurs responsables sont donc invités à signaler à la Public Service Commission tous les postes vacants déjà financés. Ils doivent aussi prendre des dispositions immédiates pour le recrutement, en vertu des pouvoirs qui leur sont délégués, et veiller au respect du délai de prescription concernant les postes pour lesquels des fonds ont été approuvés.

Le Secretary for Public Service fait aussi ressortir que pour le précédent exercice, il avait été demandé aux chefs des ministères et départements d’accélérer l’attribution des postes vacants financés dans le budget 2021/2022. Cela afin qu’ils disposent des ressources humaines nécessaires pour s’occuper efficacement des affaires de l’État et fournir un service de qualité au public. 

Ainsi, 6 434 postes ont été pourvus au cours du dernier exercice, ce qui représentait 69 % des 9 387 postes vacants, alors que l’objectif avait été fixé à 60 % dans le budget 2021/2022. On notait alors une nette amélioration par rapport à l’année financière précédente, où seulement 30 % des postes vacants avaient été occupés.

Par ailleurs, afin de ne pas priver le secteur public des services de professionnels expérimentés, le gouvernement a décidé de revoir la limite d’âge pour l’entrée dans la Fonction publique. Ainsi, les personnes qui ont entre 40 et 45 ans pourront intégrer la Fonction publique à condition d’avoir un diplôme d’études supérieures et un niveau d’expérience significatif. La limite d’âge pour la catégorie des ouvriers restera à 48 ans.

Le président de la State and Other Employees Federation, Radhakrishna Sadien, souligne que lors d’un recrutement, il y a plusieurs aspects à prendre en considération, notamment la formation. Il se dit très déçu car, selon lui, il faudrait recruter davantage au ministère de la Santé, mais aussi au ministère de l’Agro-industrie puisque l’autosuffisance alimentaire est un enjeu prioritaire. Pour lui, le « plus grand mal » au sein de la Fonction publique, ce sont les « delegated powers ». « Il faut réorganiser la Public Service Commission. Cet organisme doit pouvoir prendre ses responsabilités », dit-il.

La répartition des postes vacants

Ministère/département Nombre de postes
Police  2 749
Ministère de la Santé  1 354
Ministère de l’Éducation 1 295
Ministère de la Fonction publique  618
Ministère de l’Agro-industrie 539
Ministère des Finances  208
Autres 1 590
TOTAL 8 353
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !