Live News

Foires seulement autorisées à Port-Louis : les marchands de Da Patten et d'Arab Town parlent d’une politique de deux poids, deux mesures

Une centaine de marchands, basés dans les foires Da Patten et Arab Town, à Rose-Hill, montent au créneau. Ils se sont rassemblés à Rose-Hill, ce matin, mardi 4 mai, et s’insurgent contre la décision du ministère des Collectivités locales de n'autoriser que certaines foires à opérer, notamment à Port-Louis. 

Dans une déclaration à Radio Plus ce midi, Fazila Goorahoo, porte-parole des marchands, parle d’une politique de deux poids, deux mesures.

« Nous devons également travailler. Et dans nos foires, il y a plus de discipline qu’à Port-Louis, avec une entrée et une sortie », affirme la représentante. 

Elle lance ainsi un appel au ministre Anwar Husnoo pour qu’ils puissent, eux aussi, opérer. 

Fazila Goorahoo est catégorique : les marchands de Rose-Hill vont travailler demain, « que ce soit dans la foire ou dehors ». Et cela, peu importe la décision des autorités.

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !