Live News

Flacq : ambiance bon enfant entachée par quelques incidents

Le district de Flacq a enregistré 61,90 % de votants, soit 63 643 sur les 102 811 électeurs. Les habitants ont accompli leur devoir civique dans une ambiance tantôt calme, tantôt festive. Cette journée dominicale a aussi été marquée par un incident à L’Aventure.

« Un candidat s’est rué vers moi. Il m’a frappé. Il m’a poussé et je suis tombé. Il m’a donné des coups de pied. Il m’a dit : ‘To bann dimounn inn bat mo bann dimounn’. Je ne voyais pas de quoi il parlait. Il se peut qu’il y ait eu une prise de bec quelque part, comme c’est le cas lors d’élections. » Propos de Jhummun Mukesh Bhoopendranath après qu’il a reçu quelques coups vers 14 heures dans la cour du Bon Accueil State College. 

Cet ancien enseignant de langue orientale, âgé de 69 ans et habitant Bon-Accueil, est président du Groupement Social Villageois et ancien vice-président du Village Council de Bon-Accueil. Il n’a toutefois pas brigué les suffrages cette fois. S’il s’était rendu au collège en ce dimanche, c’est parce qu’il avait rendez-vous avec le Returning Officer affecté à l’établissement. 

Lorsque l’incident a éclaté, il a engendré des prises de bec entre deux partis à 200 mètres du collège. Bon-Accueil sera, en revanche, le seul à être teinté par quelques petits incidents. Dans la plupart des 22 autres villages du district prévalait une ambiance bon enfant, voire festive. 

Le déplacement des électeurs vers les centres de vote était donc assez timide en ce début de journée ensoleillé. Certains ont sans doute préféré vaquer à leurs occupations dominicales. Il faut dire que le beau temps y est pour beaucoup. D’ailleurs, vers 8 h 30, le marché de Flacq était bondé de monde. 

Certains ont ainsi fait ce qu’ils ont à faire avant d’aller voter. À l’instar du couple Richard et Jennifer Larché. « Nous nous sommes rendus à la messe, puis au marché. Nous irons voter dans l’après-midi », ont-ils confié. Quant à la question de savoir s’ils feront l’impasse sur leur devoir civique, ils ont répondu qu’il est impensable pour eux de ne pas voter. « Il y a beaucoup de problèmes de drogue et de prostitution à Flacq, sans compter le manque d’activités sportives. » Richard Larché a exprimé le souhait que les choses s’améliorent avec les nouveaux conseillers. 

C’est aussi celui émis par Christian Deelawon, du groupe Réforme Nou Village et candidat à Centre-de-Flacq. À 7  h 45, il faisait déjà le pied de grue devant l’école Rajcoomar Gujadhur, attendant impatiemment l’arrivée des premiers votants. C’est son baptême du feu. « C’est la première fois que je suis candidat aux élections villageoises. Je veux changer les choses. Les anciens conseillers n’ont rien fait. Nous voulons apporter du changement avec une équipe jeune et dynamique », dit-il. 

À la Shri Rajiv Gandhi Government School, à Centre-de-Flacq, la Returning Officer, Ida Dookhy-Rambarun, faisait le tour des salles de classe lorsque nous l’avons approchée. « Pour le moment, tout est sous contrôle », a-t-elle lancé.   

À Bramsthan, l’effervescence était palpable. Les « baz » longeaient la route Royale d’Écroignard. Plusieurs partis y avaient installé des tables et des chaises avec de la musique en bruit de fond. 

Plus loin, au Bel Air SSS, le pointage pour Bel-Air-Rivière-Sèche affichait 992 votants à 9 heures, soit un taux de participation de 7,07 %. Rencontrée dans l’enceinte de l’établissement, Gangajalee Narain, 73 ans, a confié qu’il est impensable pour elle de ne pas accomplir son devoir civique.

Pourtant, la septuagénaire est atteinte d’une maladie orthopédique. Elle pouvait à peine marcher. « Pou mo vilaz mo bizin vinn vote. Tou eleksion mo vinn vote », a-t-elle expliqué. 

S’il y en a un qui a le sens du devoir civique, c’est bien A. Obheemaun. C’est en fauteuil roulant que cet homme de 89 ans, qui est atteint de la maladie d’Alzheimer, est arrivé au centre de vote. Parfaitement lucide, il a confié que c’est important pour lui voter. 

Dans le village coloré de Trou-d’Eau-Douce, à 11 heures, 878 votants sur les 4 283 électeurs du village avaient accompli leur devoir civique, tandis que d’autres ont plutôt opté pour un moment de détente sur la plage. 

Alison Adeline, 26 ans, qui est du Parti L’Unité de Trou-d’Eau Douce, s’est portée candidate aux élections villageoises pour la première fois. Son défunt père, Gaëtan Adeline, était conseiller. « Nous voulons rassembler la communauté. Nous avons plusieurs projets de formation en tête à l’intention des personnes analphabètes, sans compter un encadrement pour les enfants ou encore davantage d’activités sportives », a-t-elle détaillé. 

C’est entre 13 heures et 16 heures que le plus grand nombre d’habitants s’est rendu dans les bureaux de vote. À 14 heures, L’Aventure, qui compte 2 702 électeurs, affichait un taux de participation de 64,7 %. Lallmatie, qui en compte 8 385, avait enregistré un taux de participation de 51,16 % à 15 heures. À Clémencia, le plus petit village du district en termes d’électeurs, ils étaient 1 417 électeurs et 1 160 votants à avoir accompli leur devoir civique à 16 heures. À la fermeture des bureaux de vote à 16 heures, agents et sympathisants se sont massés un peu partout à proximité des 23 écoles du district, dans l’attente des résultats.


Un conseiller de 22 ans en tête de liste à Clémencia

Près de cinq heures après le dépouillement des bulletins de vote à Ramlall Motee Government School à Clémencia, la liste des neuf conseillers élus a été divulguée. C’était peu après 22 heures. 

Mevin Rammondhur a été élu en tête de liste. Le Legal Advisor de 22 ans a obtenu 539 voix. Il est parmi les 30 candidats ayant participé aux élections villageoises dans le village de Clémencia. Il se trouve que 1 160 votants sur les 1 417 électeurs  enregistés ont fait leur choix. Voici les neuf conseillers du village : 

Rammondhur Mevin 

Motee Tashvin

Jawahir Sanjeev

Bhoyrub Deojeet

Sookhun Vinod

Ecumoir Louis Ricardo

Adele Louis Rudolf Jovany

Ramduth Manoj

Permah Smita


Focus

Reza Foolah, président sortant de Centre-de-Flacq : «Je laisse ma place aux jeunes» 

rezaReza Foolah faisait ses emplettes au marché de Flacq lorsque nous l’avons rencontré. Il est le président sortant du village de Centre-de-Flacq. Il a confié qu’il n’a pas renouvelé sa candidature pour les élections villageoises de 2020. « Je laisse la place aux jeunes. J’ai fait un mandat. Nous avons fait de notre mieux pour servir les habitants. Il y a eu de nombreux développements au sein du village, notamment en matière d’infrastructures et de loisirs », dit-il.


Anecdotes : Au son du séga 

Ils sont nombreux les partis à avoir écrit des ségas pour caresser les citoyens dans le sens du poil, comme ceux arborant les symboles Sizo et Bus. Les chansons ont résonné haut et fort pendant la journée de dimanche.   

Chiffre : 84,08 %

C’est Mare-La-Chaux qui enregistre le plus fort taux de participation, soit 84,08 %, avec 1 268 suffrages exprimés sur 1 508 électeurs. 

baz
Les «Baz» étaient très animés a la rue Ecroignard

Faits particuliers 

Roshan Varma Santokhee, Returning Officer : « Les Polling Agents peuvent aussi être des Counting Agents »

roshanNouveauté aux élections villageoises. Roshan Varma Santokhee, Principal State Counsel, et, pour l’occasion,  Returning Officer du village Bel-Air-Rivière-Sèche, indique que « les agents électoraux peuvent aussi être des agents veillant au comptage. Chaque candidat a droit à un Polling Agent dans la salle de vote. Il veille au bon déroulement de l’exercice de votes. Cette fois-ci, il peut aussi assurer le rôle de Counting Agent à l’heure du dépouillement des bulletins de vote », dit-il. 


Prakash Bhunsee, président sortant :  

prakashPrakash Bhunsee est le porte-parole du Groupement pour le Progrès et Continuité et il a renouvelé sa candidature aux élections villageoises. D’ailleurs, il s’agit de sa 7e participation aux élections villageoises. Fier, il fait ressortir qu’il a eu six mandats consécutifs depuis 1986. Son mandat a commencé en décembre 2019 après l’élection de Vikram Hurdoyal aux législatives 2019. Lors du Nomination Day le samedi 31 octobre, Prakash Bhunsee a indiqué que, depuis 1986, le village Centre-de-Flacq a connu de nombreux développements, notamment l’amélioration du système de drains et l’aménagement des terrains de foot. Il concède que, cette année,  en raison du confinement national lié à Covid-19, certaines activités ont freiné.


Deux électeurs ont photographié leurs bulletins de vote

Ils sont deux habitants du district, l’un à Bel-Air, l’autre à Lallmatie, à avoir été surpris en train de photographier leur bulletin de vote. Les deux cas ont été référés à la police, car il est interdit à tout votant de photographier son bulletin de vote une fois dans l’isoloir. Cela constitue une violation de l’article 34 des ‘Regulations of Elections’. Leurs portables ont été confisqués et ils seront de nouveaux interrogés par la police ce lundi.  

9 conseillers élus de Muvman Citoyen Écroignard

1) Sobron Mayoor - 766
2) Hurloll Bisnathsingh - 765
3) Ramkhelawon  Narjeet - 765
4) Joysury Jeewan - 772
5) Sultoo Saroswatee -715
6) Ramsaran Dhanita Devi - 713
7) Jugoo-Rughoobur Yashmeeta- 704
8) Bayeroo Ashock Kumar-678
9) Soobhaw Heeraree - 662
Nombre d’électeurs - 1 861
Nombre de votants - 1 516

Ignace Bothille, retraité : «Je vote pour qu’il y ait des développements dans le village»

ignaceIl est le père de Suzy Bothille, qui a perdu la vie dans un accident de la route récemment. Elle était une fidèle auditrice de Radio Plus. Ce retraité de 80 ans habite à Centre-de-Flacq. Il a accompli son devoir civique dans la matinée avant d’aller au marché de Flacq comme il le fait chaque dimanche. « Je vote pour qu’il y ait des développements dans le village. Je suis un patriote », dit-il. 


Aditya Rughoobur, étudiant : «Il faut plus d’activités et de loisirs»

adityaAditya Rughoobur, âgé de 20 ans, est  étudiant à l’université de Maurice. C’est la première fois que cet habitant de Flacq vote pour les élections villageoises. Il veut un changement dans le village.  « Les jeunes ont été délaissés. La drogue est un fléau qui touche des nombreuses personnes de ma génération. Il faut plus d’activité et de loisirs afin de combattre ce fléau », dit-il.


Indrani Rampershad, employée dans un jardin : «Plus d’opportunités pour les jeunes»

indraniHabitante de Bel Air Rivière Sèche, Indrani Rampershad est satisfaite de la manière que son village se transforme d’année en année.

« Je dois faire ressortir que Bel-Air a vu des changements drastiques au fil des années. Maintenant, nous attendons avec impatience l’ouverture de la médi-clinique et du nouveau marché. J’espère aussi qu’il y aura plus d’opportunités pour les jeunes », lance cette femme de 53 ans.


Navin Rungen, maraîcher : «Que la jeunesse puisse bénéficier de formations poussées »

navinÂgé de 38 ans, Navin Rugen est un marchand de légumes au bazar de Flacq. Il souhaite qu’il y ait plus de formations pour les jeunes de la région.

« Dommage que les jeunes de l’endroit soient privés de ce genre de programme. Il faut un centre de formation afin que les jeunes puissent bénéficier de cours poussés dans différents filières, telles que la cuisine et l’agriculture. Cela pourrait aider à diminuer le taux de chômage », affirme cet habitant de Riche-Mare, Flacq.


Khusboo Pudaruth, Employée de banque : «J’ai voté pour avoir un changement»

khusbooProfessionnelle dans le secteur bancaire, Khusboo Pudaruth estime qu’il est important de voter pour accomplir son devoir civique, mais en même temps pour le développement du village.  « Nous rencontrons plusieurs difficultés, tels que des problèmes d’eau et les rues sont dans un état pitoyable. J’ai voté pour avoir un changement et j’espère que la situation va changer », souhaite cette habitante de Bon-Accueil.


Priyesh Rajkumarsingh, fils du chairman de l’IBA : «Mon père m’a donné de précieux conseils»

priyeshPriyesh Rajkumarsingh est l’un des neuf candidats se présentant pour le Groupement Progressiste de Laventure, à Laventure, dans le district de Flacq. Âgé de 23 ans, il explique que le social coule dans ses veines. Son père est Oumesh Rajkumarsingh, actuel Chairman de l’Independent Broadcasting Corporation (IBA) et sa maman est la présidente du Lions Club de Flacq. « C’est la première fois que je me présente aux élections villageoises. C’est une très belle expérience. Mon père a déjà été conseiller de Laventure et président du conseil de district de Flacq. Il m’a donné de précieux conseils », dit le jeune homme..

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !