Live News

Fishrot Files : le ministère des Services financiers et de la Bonne gouvernance apporte des précisions

Après la mise en ligne d’un article intitulé «Fishrot Files», et concernant un cas présumé de corruption dans deux pays africains et dans lequel la juridiction mauricienne et des sociétés commerciales mondiales spécialisées ont été mentionnées, le ministère des Services financiers et de la Bonne gouvernance souhaite apporter des précisions via un communiqué.
 

Le ministère des Services financiers et de la Bonne gouvernance tient à souligner que «les autorités mauriciennes compétentes travaillent depuis plus d'un an en étroite collaboration avec les autorités compétentes à l'étranger à ce sujet». «Les autorités mauriciennes compétentes ont également échangé des informations et collaborent». «Des enquêtes ont été ouvertes et l'affaire est suivie de près».

Le ministère des Services financiers et de la Bonne gouvernance «rassure toutes les parties concernées sur le fait que Maurice s’engage à adhérer dans ce domaine aux meilleures pratiques et aux normes internationales». «Et que toutes les mesures appropriées seront prises pour protéger la bonne réputation de Maurice en tant que centre financier international», indique le ministère des Services financiers et de la Bonne gouvernance.
 

Pour rappel, les documents Fishrot dénoncent les pratiques commerciales corrompues de l'entreprise Samherji, l'une des principales entreprises de l'industrie islandaise du poisson en Namibie, visant à obtenir l'accès aux zones de pêche au large des côtes du pays. Selon le site de WikiLeak, les documents «exposent comment l'entreprise a dépensé des millions de dollars en pots-de-vin à de hauts responsables et politiciens namibiens afin d'assurer un accès croissant et continu aux ressources du pays».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019