Economie

Finances publiques : les conditions financières feront l’objet d’un nouvel indice

imf Le FMI a développé un tel indice pour une quarantaine de pays.

Le pays se dotera, dans un proche avenir, d’un nouvel indicateur lui permettant d’avoir une opinion précise de sa santé économique. À cet effet, le gouvernement bénéficiera du soutien du Fonds Monétaire International.

Indice des conditions financières (Financial Conditions Index). C’est le nom complet de cette nouvelle mesure qui nous rapproche des économies les plus en vue de la planète, du moins en termes de couverture ponctuelle par des organisations mondiales. Afin de générer l’indicateur, les concepteurs du modèle pour le pays tiendront compte de variables multiples : les taux d’intérêts, le rendement sur les actions, la croissance dans le crédit, la volatilité dans le coût du logement, l’inflation, l’état du compte courant, l’ouverture de notre espace commercial et financier, et la stabilité dans le taux de change.

Le développement du Financial Conditions Index devrait démarrer lors de la prochaine série de consultations entre le Fonds Monétaire International (FMI) et l’État. En amont, l’idée a été abordée au cours des interactions avec une délégation du FMI, menée par Mahvash Qureshi, la nouvelle Mission Chief pour Maurice à la fin du mois dernier.

La création et publication d’un tel indicateur rapprochent l’économie mauricienne d’un plateau relevé de pays et places financières. Parce qu’à ce jour, le FMI a travaillé sur un indice similaire pour une quarantaine de pays et non des moindres. Dans la catégorie des pays développés couvert par cet indice, nous retrouvons les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Japon, l’Allemagne et la France. L’Inde et la Chine, les deux moteurs de la croissance mondiale, figurent sur la liste. Et Singapour, une économie à laquelle on se compare souvent, dispose de son indicateur.

Dans le concret, l’indice aidera à identifier et analyser les liens entre les conditions financières et les activités économiques réelles. Dans la durée, elle apportera une perspective historique dans la comparaison de l’assouplissement ou resserrement de conditions précitées. À titre d’exemple, l’indice pour démontrer si la politique monétaire énoncée par la Banque de Maurice est effectivement transmise dans le système financier. De fait, la Banque centrale aura un bon outil pour mesurer l’impact de ses décisions.

Données

Qui plus est, l’indicateur comprend des données ayant trait à nos échanges avec le reste du monde. Donc, un composant de nouvelle mesure permettra de situer l’influence réelle des débordements dans le monde sur Maurice. À ce niveau, il est bon de souligner que Maurice est un importateur net de produits alimentaires, pétrole, essence et équipements. Notre place financière est prisée par des investisseurs américains, européens et asiatiques.

L’accumulation d’indices internationaux couvrant le pays attire le regard de davantage d’investisseurs sur notre économie. L’indice du FMI s’ajoute au Purchasing Managers Index d’IHS Markit qui devrait être rendu l’année prochaine, ce après neuf mois de collectes de données et d’entretien de décideurs économiques.