Economie

Finances internationales - Global Business : de sérieux concurrents pour Maurice sur le marché indien

Le centre financier mauricien n'est plus aussi populaire en Inde.

Quelques centres financiers se positionnent comme de sérieux concurrents sur le marché indien par rapport à Maurice. Le Luxembourg, les îles Caïmans et l'Irlande sont devenus les principales portes d'entrée pour des investisseurs étrangers en portefeuille, pour la Grande Péninsule. 

Plus de 650 d’entre eux se sont enregistrés depuis janvier 2018 et au moins un tiers a utilisé ces juridictions pour effectuer des placements en Inde. Tout cela est aux dépens de la juridiction mauricienne et de Singapour depuis que l’Inde a révisé les accords fiscaux. Depuis janvier, seulement 53, soit un dixième de ces fonds, est passé par Maurice ou Singapour, bien que ce dernier conserve un fort apport en capital. 

Le durcissement de la réglementation globale fiscale a changé la donne dans le choix de passer par un centre financier international. Des fonds de Global Business préfèrent opter pour un centre où c’est mieux de faire des affaires et qui favorise l’efficience des opérations en termes de fiscalité.

L’introduction des General Anti-Avoidance Rules (GAAR) et du Base Erosion Profit Shift (BEPS) ne facilitent pas la vie des nouveaux investisseurs. De telles régulations exigent des locaux sur place, un effectif et des infrastructures d'affaires dans la juridiction que les investisseurs choisissent. Si de tels facteurs sont absents, cela peut ouvrir la porte à l'évasion fiscale et faire l'objet d'amendes. 

Directive de l'UE

Les investisseurs étrangers en portefeuille optent davantage pour des centres financiers qui font fi des récents changements sur la fiscalité. Ils préfèrent des destinations qui favorisent la facilité à faire des affaires, telles que le Luxembourg et l’Irlande qui sont déjà des plaques tournantes bien établies pour les marchés financiers.

Depuis début 2018, plus d’une centaine de fonds se sont installés au Luxembourg, presque 80 ont opté pour l’Irlande et 58 pour les îles Caïmans. Le Luxembourg est populaire chez des investisseurs européens car il offre la liberté aux gestionnaires de fonds de véhiculer leur argent à travers l’Europe sans être agacés du point de vue règlementaire. L’Union européenne (UE) a donné la directive, relative aux gestionnaires de fonds d'investissement alternatifs qui limite les fonds de l’Europe, de vendre leurs produits sur le continent, sauf s’ils sont incorporés ailleurs. 

Suite à cela, il est presqu'impossible de lever des fonds d’Europe sans une entité au Luxembourg ou à Dublin. L’Irlande est très populaire car ses lois et sa fiscalité sont flexibles. Les actifs gérés depuis ce pays ont doublé depuis 2017 et les activités financières sur l’Inde sont en nette croissance. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !