Live News

Financement politique : «Nou tou manter dan le sens ki...», dit Boolell

Selon le leader de l'opposition, la démocratie sera pervertie si le Commissaire électoral n’est pas investi des pouvoirs nécessaires pour contrôler le financement des partis politiques.

«Nou tou manter dan le sens ki si nous pas donne le pouwar ki bizin au komiser elektoral, si vreman le moman ki le parleman dissout et le komiser elektoral pas take away et li pa vreman ena lekip pou kapave fer l'audit ek guet les finanseman des partis politik kouma bizin, la demokasi pou perverti. (...) Lorla zot tou inn fote. Nou pa pou kapav fer enn 'blame game'. Deja 'the blame is there'», a déclaré Arvin Boolell dans l'émission Au Coeur de l'Info, présentée par Eshan Dinally et Jane Lutchmaya, ce mercredi.

Le leader de l'opposition répondait à une question sur le financement des partis politiques.  

Arvin Boolell a dit vouloir connaître tous les avoirs des députés que ce soit à Maurice ou à l’étranger.

Au sujet d'un éventuel retrait des leaders du PTr et du MMM pour faire de la place aux jeunes, Arvin Boolell soutient qu’une «transition ne se fait pas violemment». Il affirme que son objectif depuis 2018 était de fédérer l’opposition. Ce qui, dit-il, est désormais une réalité.
 
Arvin Boolell soutient, par ailleurs, qu’il est satisfait de l’entente entre les trois partis de l’opposition. Et que maintenant, il faut faire de la place «à ceux qui souhaitent nous rejoindre».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !